Chronique #173: Alaska Wild – K.A. Tucker | Hailey

❝ Alaska Wild 

K.A. Tucker

Date de publication: 7 février 2019

Maison d’édition: Hugo Roman

Collection: Hugo New Romance

Genre: Romance

Nombre de pages: 478

Tome: 1/1

Prix: 17€

À vingt-six ans, Calla Fletcher est une parfaite citadine. Elle aime sortir avec ses amies, faire du shopping et se mettre en scène pour son blog  » Calla & Dee « . 

Lorsqu’elle apprend que son père, qu’elle ne connaît presque pas, est malade, elle décide de se rendre auprès de lui en Alaska. Alors que Calla n’était encore qu’un bébé, sa mère a fui cette contrée loin de tout. 

Elle va alors découvrir la rudesse de la vie quotidienne locale, les allées et venues constantes des petits avions… et Jonah, ce pilote détestable. 

Ce pur produit du cru a clairement hâte de renvoyer cette fi lle d’où elle vient, mais Calla est bien décidée à lui montrer qu’elle aussi peut s’adapter à cette vie… Du moins pour un temps, car elle ne se voit vivre qu’à Toronto. 
Et Jonah ne quittera jamais l’Alaska. 

Le passé ressurgit et pose à nouveau le même dilemme : va-t-elle, comme sa mère bien des années plus tôt, envisager une histoire d’amour avec un pilote ?

Alaska Wild…

Comment parler de ce roman?

Je suis assez mitigée sur ce roman, pourtant je ne me sens pas du tout déçue face à ma lecture. Tout d’abord, le roman met énormément de temps à s’amorcer, je trouve, mais curieusement cela ne m’a pas tant dérangée que ça. J’ai eu l’impression d’être vraiment bien prise dans l’histoire vers la moitié du livre. J’ai adoré le lieu où se déroule le roman: j’ai trouvé que cela rajoutait beaucoup d’originalité dans l’histoire, et j’ai trouvé le lieu très charmant. Je ne saurais pas vous décrire exactement pourquoi, mais j’ai trouvé ça vraiment changeant et cela ne m’a fait qu’apprécier d’avantage ma lecture. En plus des descriptions très bien réalisées par l’auteure, je suis aller jeter un coup d’oeil sur internet, et j’ai trouvé la beauté des lieux à couper le souffle! On dirait les endroits où se déroulent les films de noël! Le thème de l’aviation est aussi un thème que j’ai trouvé très original, ça n’a fait que rajouter un gros plus dans l’histoire!

J’ai bien aimé les personnages, même si j’avoue avoir eu un peu de mal avec Calla au début, que je trouvais assez capricieuse et indiscrète. Je ne comprenais pas toujours les choix qu’elle prenait ou même sa manière de penser. Mais au fur et à mesure du roman, je l’ai vue se développer et évoluer, et j’ai réussi finalement à la porter dans mon coeur. Jonas, quant à lui, a directement été un coup de coeur. J’ai trouvé ce personnage dès le début très attachant et chaleureux, ce qui est assez contraire avec le personnage que nous présente l’auteure. Je ne sais pas pourquoi, mais ça l’a fait dès le debut. Peut-être que cela m’a plue de le voir remettre Calla à sa place aha!

Mais malgré tous ces points positifs, il m’a quand même manqué un petit quelque chose dans ma lecture. J’ai bien aimé et je vous le recommande, c’est très sympa à lire, la romance est douce même si elle semble compromise au début. Je pense que j’ai vraiment aimé ce roman grâce au lieu où il se trouve, mais que j’aurais trouvé la romance très basique si le roman s’était déroulé dans un lieu un peu typique pour une romance (comme New York, par exemple)!

« Incertaine de ce qui est en train de se passer, je place mes mains entre nous, contre son torse. Mon cerveau n’enregistre plus rien en dehors de la chaleur de son corps et de ses pectoraux. Puis, lorsque j’ose lever les yeux sur lui, je découvre combien son regard est sombre et intense. Tout devient clair. Il semble que mon attirance pour lui soit réciproque. »

*

« Je repense à ce que j’ai dit à Diana, la dernière fois que nous étions en boîte et je commence à rire. C’est un rire calme et sans humour, pas vraiment un rire, en fait. J’avais formulé un souhait à peine croyable : et si le père que je découvrais en Alaska, malgré ses défauts et le fait qu’il m’ait abandonnée des années auparavant, était en tout point comme je l’avais imaginé et, qu’au final, je le perde une seconde fois ? C’est exactement ce qui est en train d’arriver. J’ai bien trouvé ce père et je vais le perdre, pour de bon cette fois. Qu’il l’ait voulu ou pas, papa me brise le cœur à nouveau. »

• • •

hauleu

Instagram | Goodreads Livraddict Twitter

2 réflexions sur “Chronique #173: Alaska Wild – K.A. Tucker | Hailey

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s