Chronique #134 : Alabaster & moi – E. Lockhart | Hailey ( #31REVIEWSMONTH )

❝ Alabaster & moi ❞

E. Lockhart

Date de publication: 7 mars 2018

Maison d’édition: Hachette

Genre: Young Adult

Nombre de pages: 250

Prix: 17€


R É S U M É

Frankie Landau-Banks n’est pas le genre de fille à accepter qu’on lui dise « non ». Surtout quand « non » signifie l’exclusion d’une société secrète. Encore moins lorsque ladite société, exclusivement masculine, est dirigée entre autres par son petit ami.

Frankie Landau-Banks est le genre de fille déterminée à montrer aux garçons du pensionnat huppé d’Alabaster qu’elle est plus intelligente qu’eux.

Du genre à prouver qu’elle peut changer le monde à l’aide de betteraves en boîte et de soutiens-gorge.


M O N  A V I S

Voilà une autre histoire de mon auteure favorite qui m’intriguait beaucoup! Lorsque j’ai lu le résumé, j’ai tout de suite su qu’il fallait absolument que je le lise, car cela s’annonçait vraiment bien.

Comme toujours, E. Lockhart est une auteure surprenante, qui sait exactement comment jouer de ses personnages. Frankie, la personnage principale de ce roman est une franche réussite. Obsessionnelle, intelligente et féministe c’est un personnage que j’ai beaucoup aimé. J’ai adoré la façon qu’elle a de penser. Elle est déterminée et maligne, elle sait ce qu’elle vaut et elle est prête à tout pour le prouver.

Frankie se retrouve, contre son gré, pour la deuxième année dans un pensionnat huppé. Elle ne se sent pas à sa place, et l’on comprend très vite pourquoi. Frankie ne fait pas partie de ce monde, à proprement parler. Le monde de la richesse dans lequel nous plonge E. Lockhart est intransigeant: une femme ne peut être acceptée au sein de sociétés secrètes. L’auteure nous dépeint bien évidemment d’autres personnages: des garçons, riches, arrogants et hautains qui croient que le monde leur appartient. Elle reste impartiale quant à eux, et décrit des personnages détestables dont on n’attend qu’une seule chose: qu’ils se fassent remettre à leur place par notre héroïne.

Comme dans chacun de ses romans, l’auteure nous fait passer des messages à travers son cynisme et sa plume.

J’ai apprécié ma lecture, même si parfois cela m’a un peu ennuyée, surtout au début lorsque je ne savais pas vraiment où l’auteure voulait nous amener. Les chapitres sont très courts, et donnent un rythme excellent à l’histoire. Tout s’enchaîne très bien, et c’est quelque chose que j’aime énormément chez cette auteure. Malheureusement, ce n’est pas mon roman préféré d’elle, même ci « Alabaster & moi » révèle un peu plus du génie de E.Lockhart, et surtout des causes dans lesquelles elle s’engage.

 

Une histoire intrigante avec une personnage principale obsessionnelle mais surtout très intelligente. L’auteure nous fait passer des messages à travers son cynisme et nous plonge dans l’univers intransigeant des pensionnats huppés. J’ai beaucoup aimé cette histoire, même si j’ai trouvé quelques longueurs au début. Ce n’est pas mon roman préféré de l’auteure, mais cela reste un roman qui révèle un peu plus du génie de celle-ci.


C I T A T I O N S

« Frankie appréciait tout autant les louanges que les critiques car elles signifiaient qu’elle avait eu un impact. Elle n’avait pas besoin d’être aimée mais d’être reconnue »

*

« Elle n’était rien de moins que la commandante en chef d’un escadron de garçons plus âgés qu’elle envoyait commettre des actes qui secouaient les fondations d’Alabaster. »

• • •

hauleu

Instagram | Goodreads Livraddict | Twitter

Une réflexion sur “Chronique #134 : Alabaster & moi – E. Lockhart | Hailey ( #31REVIEWSMONTH )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s