CHRONIQUE #50: LA SÉLECTION – KIERA CASS | HAILEY

Bonjour!

Je vous retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique. Il s’agit de la chronique sur le premier tome de la saga « La sélection »! C’est un livre que j’ai lu dans l’été, mais que j’ai beaucoup apprécié ! Je vous laisse avec la suite de cet article!

Je vous souhaite une bonne lecture et une bonne semaine!

Avez-vous lu ce livre? Avez-vous lu la saga complète? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout!

x

Capture d_écran 2017-09-01 à 18.57.39

x

 

«35 candidates.
1 couronne.
La compétition de leur vie.

Trois cent ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles: la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’oeil des caméras… Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

Tout jeu comporte des règles, et les règles sont faites pour être transgressées.»

x

J’avais hâte de découvrir le premier tome de cette saga.

Lorsque je me suis enfin décidée à le lire, je l’ai lu en moins de deux jours, puisque je l’ai trouvé absolument génial!

J’ai tout de suite accroché, dès la première ligne. Les personnages, dans un premier temps, sont très bien présentés. On arrive à cerner chacun d’entre eux, très vite, et cela nous donne envie de les suivre durant le roman. On comprend aussi très vite le « monde » dans lequel se passe l’histoire, même si l’histoire de « caste » ne m’a pas paru claire dès le début.

Puis, au fur et à mesure que j’avançais dans l’histoire, que je la découvrais, j’avais l’impression de lire un mélange entre Hunger Games et The Revolution of Ivy, mais honnêtement, cela ne m’a pas déplu puisque j’adore ces deux autres dystopies.

Je trouve que ce roman est très addictif malgré le manque de suspens: une fois plongé dedans, on sait évidemment ce qu’il va se passer, de A à Z, mais, avec la plume de l’auteur, cela ne m’a pas du tout dérangée. Elle écrit en finesse, sans alourdir de détails inutile. Et c’est peut-être pour cela que le roman se lit si vite.

Pour en revenir sur les personnages, ils sont tous attachants, même si il y en a beaucoup. America, la personnage principale est d’une complexité fascinante, je l’ai adoré: c’est une battante et je retrouve en elle les caractères de Katniss Everdeen et Ivy Westfall, ce qui ne me déplaît pas personnellement. J’ai beaucoup aimé aussi le fait que les deux garçons mêlés à cette histoire soient très différents : leurs caractères sont complètement opposés et c’est quelque chose que j’apprécie, puisque cela montre que l’auteure est capable de créer divers personnages authentiques.

Pour conclure, je trouve que l’histoire est vraiment addictive, originale, et vraiment bien écrite. J’ai hâte de lire la suite, puisque ce premier tome annonce une saga très prometteuse.

x

L’auteur: Ciera Cass     Le prix neuf: 16.90€      Le prix auquel je l’ai eu: C’est un cadeau!

L’édition: R Jeunesse

x

«Lorsque ses lèvres s’aventurent dans mon cou, je souffle :
– Ils vont te tuer si tu fais ça.
– Et je vais mourir si je ne t’embrasse pas.»

*

«Le souci, c’est qu’il se tient trop droit sur son trône. A croire qu’il a avalé un parapluie.»

*

«La meilleure façon de garder un secret, parfois, c’est de l’étaler au grand jour.»

x


Vous pouvez nous rejoindre sur instagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr

Publicités

Chronique #49 : Phoneplay – Morgane Bicail | Brooke

Hello ! J’espère que vous allez bien et que vous profitez bien de ce début de mois de décembre ! Je vous retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique, et il s’agit de Phoneplay de Morgane Bicail, livre qui m’a assez déçue malheureusement… J’espère que cet article vous plaira !

Un soir, Alyssa, dix-sept ans, reçoit un texto d’un mystérieux lycéen qui lui propose un jeu étrange : 《 Devine qui je suis et je serai à toi. 》

L’occasion pour la jeune fille de mettre enfin du piquant dans sa vie qu’elle juge d’un ennui mortel… quitte à prendre des risques.

Jusqu’où Alyssa ira-t-elle pour un garçon dont elle ne sait rien?

Son prix: -15,95€ssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssEdition: Michel Lafont
-7€ (format poche
-9,99€ (format ebook)                                               

J’ai lu ce livre quand j’en ai enfin eu l’occasion, après les recommandations d’Hailey, qui avait d’ailleurs écrit un article. J’avais très hâte de le lire afin de pouvoir le découvrir. Honnêtement, je ressors de ma lecture assez déçue.
Je n’ai pas vraiment aimé ce livre. Je ne sais pas si c’est parce que j’en attendais trop, mais en tout cas je ressors de ma lecture déçue !

Tout d’abord, je ne sais pas vraiment par où commencer. L’histoire en elle-même. J’aime l’idée, mais j’ai vraiment eu du mal avec le fait que tout semblait aller trop vite pour moi. Parfois, et même souvent les livres traînent trop et ça a tendance à m’agacer, mais là je dois avouer que j’ai eu beaucoup de mal avec le fait que tout m’a semblé s’enchaîner très rapidement.
Quand aux personnages, je vais commencer par Alyssa. Je l’ai détestée, elle m’a réellement insupportée du début jusqu’à la fin. Je n’ai pas aimé ses réactions et sa manière d’agir avec « Lui ».
Nous en venons donc à « Lui ». Je n’ai pas réellement d’avis sur lui bien que c’est loin d’être le personnage que j’ai le plus apprécié dans le roman. Il a eu tendance à m’énerver aussi mais beaucoup moins qu’Alyssa. J’ai trouvé ça plutôt pas mal de faire quelques chapitres de son point de vue, sans qu’on sache qui il est. C’est un point vraiment positif, j’aurais aimé qu’il y en ai plus bien que c’est assez compliqué du fait que son identité nous est inconnue. Quand à la révélation de l’inconnu, je l’ai trouvé un peu tirée par les cheveux. Je n’ai pas vraiment d’avis, je ne m’y attendais vraiment pas mais je pense que l’idée n’est quand même pas trop mal, en y réfléchissant je ne sais pas ce que l’auteure aurait pu faire comme autre révélation.

Finalement, aussi contradictoire que ça puisse paraître, je ne regrette pas d’avoir lu ce livre malgré tout. J’ai quand même pu le lire comme je le voulais, bien que ce ne fut pas ma lecture préférée de cette année 2017. Morgane Bicail a quand même écrit ce livre bien jeune, et je pense qu’elle a géré au mieux ce roman.

 

 

« […] si je ne veux vraiment pas que l’on me dise « Je t’aime », c’est parce que je ne veux pas que ce « Je t’aime » se transforme en « Je t’aimais ». Ouais, ça je ne veux vraiment pas que l’on me le dise. C’est pour ça que je ne veux pas aimer quelqu’un. Parce que si un jour le « Je t’aime » de ce quelqu’un se transforme en un « Je t’aimais », je ne le supporterai pas. »

« Quand on a tout ce qu’on souhaite dans la vie, sans avoir à se battre, on finit par ne plus rien désirer. »

Vous pouvez nous rejoindre sur instagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr

CHRONIQUE #48: NOUS LES MENTEURS – E. LOCKHART | HAILEY

Bonjour tout le monde!

Je vous retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique, sur un livre que j’ai lu dans l’été et que j’ai beaucoup aimé! Il s’agit de « Nous les menteurs » un sublime roman d’Emily Lockhart, un roman que je voulais lire depuis très longtemps!

N’hésitez pas à me dire votre avis sur ce roman si vous l’avez lu!

Je vous souhaite une bonne lecture et je vous dis à la semaine prochaine!

c

Capture d’écran 2017-08-11 à 17.58.52.png

c


c

« Une famille belle et distinguée. Une ile privée. Une fille brillante, blessée; un garçon passionné, engagé. Un groupe de quatre adolescents – Les Menteurs – dont l’amitié sera destructrice. 
Une révolution. Un accident. Un secret. Mensonges sur mensonges. Le grand amour. La vérité.

Lisez-le. Et si on vous demande comment ça se termine, MENTEZ ! #nouslesmenteurs »

 

Tout d’abord, j’ai commencé ce livre très rapidement, alléchée par le résumé et cette magnifique couverture! 

Le style d’écriture de cette auteur est très envoûtant et addictif puisqu’elle coupe ses phrases, la mise en page est de telle sorte que l’autre moitié de la phrase est à la ligne, pour faire une gradation et monter la tension.

Je pense que ce roman n’est pas totalement un livre jeunesse puisqu’elle a une part assez « sombre » surtout dans la personnalité de Cadence, la personnage principale.

Concernant les personnages, j’étais un peu perdue au début tant la famille Sinclair est grande, mais au début du roman il y a un arbre généalogique pour nous aider, ce qui est un très bon point! On peut également trouver la carte de l’île des Sinclair, ce qui est aussi un bon point pour s’imaginer les habitations, le décor…

L’histoire est vraiment envoûtante, chaque détail n’est pas laissé là au hasard, je trouve que l’auteure a beaucoup (et très bien) réfléchi à cette histoire, elle n’est pas bâclée, bien au contraire, elle est suffisamment développée pour s’accrocher aux Sinclair.

Les personnages sont loin d’être clichés, je les ai trouvés très bien décrits, peu mais ce qu’il faut. On ne s’ennuie pas une seconde avec les Sinclair, puisqu’ils ont tous des secrets et nous avons vraiment l’impression d’être dans cette famille, d’être étouffée par les adultes, d’être manipulée comme les adolescents. 

La fin est tellement choquante, bouleversante. Je ne m’attendais pas à une telle fin, et peu à peu, le roman s’est mis en place dans mon esprit, et toutes les parties encore secrètes de cette histoire se sont dévoilés au grand jour. Je trouve cette fin parfaite, tout comme le roman.

Je ne vois aucun point négatif, la longueur du roman est parfaite, tout est parfait selon moi. Ce roman a été un vrai coup de cœur et ce fut un vrai plaisir de le lire!

 

L’auteur: E. Lockhart     Le prix neuf: 14.50€      Le prix auquel je l’ai eu: 2€

L’édition: Gallimard Jeunesse 

« Il n’y a même pas de mot au Scrabble pour décrire à quel point je me sens mal. »

« C’est si bon d’être aimé, même si ça ne dure pas. C’est si bon de savoir que notre histoire a existé. »

« Nous avons contemplé le ciel. Il y avait tant d’étoiles. On aurait dit une célébration, comme une fête secrète organisée par la galaxie après que les humains étaient enfin partis se coucher. »


Vous pouvez nous rejoindre sur instagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr

Chronique #47 : Jamais plus – Colleen Hoover | Brooke

Hey ! J’espère que vous allez bien ! Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de Jamais plus de Colleen Hoover, que j’ai vraiment adoré. J’espère que cet article va vous plaire !

 

Ce sont ceux que nous aimons qui peuvent nous faire le plus de mal. Lily Blossom Bloom n’a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu’elle trouve soumise, mais elle a su s’en sortir dans la vie et est à l’aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Lyle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu’elle l’est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n’est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu’elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ? Le chemin d’une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence. Est-ce que l’amour peut tout excuser ?

Son prix: 9,99€ (format ebook)                                                     Edition: Hugo Roman

J’ai eu très envie de lire ce livre, ayant vu beaucoup d’avis positifs sur celui-ci. Je me doutais que ça ne serait pas le même type de romance que celles que j’ai pu lire de Colleen Hoover, mais j’avais très envie de découvrir celle-ci.
Ainsi, je me suis lancée dans la lecture de Jamais plus dès que j’en ai eu l’occasion.
Il est assez compliqué de donner mon avis sans spoiler le livre, et ça serait vraiment dommage donc je vais faire au mieux pour ne pas le faire.
De suite, on est plongés dans l’univers de Lily, qui nous paraît avoir beaucoup souffert durant son enfance et encore aujourd’hui on comprend que ça l’ait réellement marquée.
On fait face au passé de Lily (à travers des lettres), mais aussi à son présent. Ainsi, malgré que la première partie du roman soit basée sur beaucoup d’explications, je ne me suis pas du tout ennuyée, j’ai au contraire vraiment apprécié le fait d’en savoir plus sur Lily et ce qu’elle a pu vivre.
J’ai vraiment aimé tous les personnages aux premiers abords. Atlas a été mon personnage préféré de ce roman. Je l’ai réellement aimé et je trouve que Colleen Hoover l’a parfaitement décrit. J’aime son histoire ainsi que le personnage en lui-même, il est vraiment très attachant.
J’ai également apprécié Lily, dont on découvre l’évolution de son adolescence au présent. Elle aussi est très attachante, et touchante. Quant aux personnages secondaires, j’ai vraiment beaucoup aimé Alyssa, elle a apporté selon moi une touche un peu plus joyeuse à ce roman qui ne l’est pas vraiment, et c’était par moments vraiment agréable.
J’ai apprécié la fin, elle ne m’a pas du tout déçue, bien au contraire. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre pour la fin et j’ai été vraiment satisfaite que cela finisse de cette manière

Je vous recommande entièrement ce livre, il est extrêmement bien écrit et Colleen Hoover a bien traité le sujet des violences conjugales, ce qui n’était pourtant pas évident. Ce n’est pas un roman qui est léger comme certains de ses autres romans, mais pour autant j’ai beaucoup aimé ma lecture.

 

 

 

“La vie est parfois bizarre. On n’a que quelques années pour la vivre, il faut donc faire tout ce qu’on peut pour les remplir autant que possible, sans perdre son temps avec ces choses qui pourraient peut-être arriver un jour, peut-être jamais.”

 » Arrête d’être si parfait ! Tu es déjà ma personne préférée, mais maintenant tu enlèves toute chance aux autres humains, car aucun ne pourra te rattraper. »

 

Vous pouvez nous rejoindre sur instagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr

CLQLV #1: Lundi 13 novembre 2017 | HAILEY

Bonjour!

J’espère que vous allez bien en ce lundi. Pour ma part, tout va bien et je suis heureuse de vous retrouver pour une nouvelle catégorie d’article avec le célèbre « C’est lundi que lisez vous? ». En effet cela fait longtemps que je souhaite commencer a faire cet article mais malheureusement, j’ai eu une très grosse panne de lecture depuis septembre. Aujourd’hui cela va mieux et c’est pour cela que je vous écris aujourd’hui! J’espère que cela va vous plaire et n’hésitez pas a me dire quelles sont vos lecture du moment! Je vous souhaite une bonne semaine et de bonnes lectures!

 

Qu’ai-je lu la semaine dernière?

ccccccccccccccccccccccc

J’ai énormément apprécié mes deux lectures de la semaine dernière. Grâce à l’acte 1 & 2 de Dear You, j’ai pu découvrir Emily Blaine, que je trouve excellente et qui pour moi, est la Colleen Hoover des chick lits. J’ai vraiment hâte de pouvoir vous en parler plus et surtout de lire la suite. Je vous recommande réellement cette histoire si vous aimez les chick lits comme moi.

Résumé de Dear You, d’Emily Blaine:  Bienvenue au Peninsula, palace de rêve au cœur de la ville qui ne dort jamais. Moi: Kathleen, 25 ans, rêveuse tendance fleure bleue. Statut: Célibataire …. pour l’instant.Avant, ma vie sentimentale se limitait à lire les petites annonces de la rubrique « rencontres » de New Yorker. Avant, j’étais la concierge de luxe désespérément romantique au Peninsula, l’un des plus beaux cinq étoiles de New-York. Avant, j’avais envie de trouver l’amour. Aujourd’hui, je dois décider qui sera mon grand. Parce que, oui, il semblerait que Cupidon m’ait enfin entendue, et qu’il ait rattrapé le retard accumulé en décochant trois flèches. Trois, rien que ça ! Et voilà que je me retrouve à devoir choisir entre un client richissime et odieusement séduisant, un collègue barman qui a tous du petit ami idéal, et un mystérieux correspondent qui me comprend mieux que personne. Bienvenue dans ma vie.

 

Que suis-je entrain de lire en ce moment?

ccccccccccccccccc

J’ai commencé cette semaine La cave, un livre de Natasha Preston. J’entends parler de ce livre depuis si longtemps que j’ai enfin sauté le pas. Les premiers chapitres ont été très difficiles pour moi car le thème de l’enlèvement est presque phobique pour moi. Néanmoins, j’aime énormément l’écriture et l’histoire. J’ai vraiment hâte de pouvoir avancer dans cette histoire et surtout de connaitre la fin.

Concernant le tome 4 d’After d’Anna Todd… Il traine chez moi depuis si longtemps qu’il faut réellement que je le termine. J’avance doucement, lassée par les histoires de Tessa et d’Hardin. Mais il faut que je termine ce livre mais aussi la saga. 

Résumé de La Cave par Natasha Preston: Imaginez une maison comme n’importe quelle autre. Dedans, une pièce. Dans cette pièce, une armoire. Derrière cette armoire, une porte. Au-delà de cette porte, des escaliers. Et en bas, une cave. Une cave où sont séquestrées trois filles, Rose, Iris et Violette, soumises à la folie maniaque et meurtrière d’un homme : Trèfle. Dans une autre maison, dans une ville où il ne se passe jamais rien, Summer mène une vie parfaitement banale. Elle a des parents, un frère, des copines, un petit ami. Mais un soir, sa route croise celle de Trèfle, et Summer ne rentre pas chez elle. Elle se retrouve enfermée dans une cave en compagnie des autres filles et rebaptisée Lilas. Mais contrairement aux autres filles, elle n’est pas prête à accepter son sort jusqu’à faner et dépérir…

 

Que vais-je lire ensuite?

ccccccccccccc

Ensuite, je vais tenter de me lancer dans le second tome de la saga Calendar Girl d’Audrey Carlan. Je n’avais pas du tout aimé le premier tome mais je ne lâche rien et je vais tenter le tout pour le tout avec le deuxième tome! Et puis, je vais essayer de commencer le premier tome des 100, de Kass Morgan. J’aime beaucoup la série et j’ai le premier tome depuis cet été chez moi, raison de plus pour le lire!

Résumé des 100, de Kass Morgan:  2:48… 2:47… 2:46… Ils sont 100, tous mineurs, tous accusés de crimes passibles de la peine de mort. 1:32… 1:31… 1:30… Après des centaines d’années d’exil dans l’espace, le Conseil leur accorde une seconde chance qu’ils n’ont pas le droit de refuser : retourner sur Terre. 0:45… 0:44… 0:43… Seulement, là-bas, l’atmosphère est toujours potentiellement radioactive et à peine débarqués les 100 risquent de mourir. 0:03… 0:02… 0:01… Amours, haines, secrets enfouis et trahisons. Comment se racheter une conduite quand on n’a plus que quelques heures à vivre ?

 


Vous pouvez nous rejoindre sur instagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr

Chronique #45 : Felicity Atcock tome 1 : Les anges mordent aussi – Sophie Jomain | Brooke

Hey ! J’espère que vous allez bien ! Je vous retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique sur le premier tome de Felicity Atcock de Sophie Jomain. J’espère que cet article va vous plaire !

 

« J’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. »

Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.  »

Son prix: 4,99€ (format ebook)                                                     Edition: Rebelle

J’ai commencé à lire ce livre après en avoir pas mal entendu parlé. J’avais vraiment très envie de le lire depuis un long moment, et quand j’ai pu me le procurer en ebook j’ai sauté sur l’occasion. Au final, je sors de ma lecture sans réel avis fixe disons. J’ai autant aimé qu’été assez lassée en quelques sortes.
En règle générale, j’ai plutôt aimé ma lecture et voulu en savoir plus au fil des pages, vouloir découvrir ce qu’il se passait derrière les questions que j’ai pu me poser.
Mais par moments j’ai ressenti un certain ras-le-bol.
J’ai été plus ou moins déçue puisque j’avais adoré le début, j’avais placé beaucoup d’espoir en ce premier tome, et que certains chapitres m’ont vraiment lassée.
De plus, bien que je savais qu’il y en avait avant de le lire, les scènes érotiques étaient pour moi trop présentes et assez inutiles par moments.
Quant aux personnages, je ressens le même sentiment que pour le roman en général. Des fois je les adorais, d’autres non. Felicity est un personnage qui m’a, aux premiers abords, réellement plu, puis que j’ai finalement eu du mal à apprécier. Je l’ai trouvée assez insupportable par moments (comme beaucoup de personnages principaux en général d’ailleurs…). Quant à Terrence, j’ai eu la même réticence. Je l’ai au final réellement détesté, et il m’a beaucoup dérangée. Au final, les personnages que j’ai le plus aimés ont été Stephenie, Stanislas et Daphnée, qui eux m’ont plu du début jusqu’à la fin.

Pour ce qui est de l’histoire en règle générale, elle m’a assez plu, puisque j’aime les histoires de ce genre et qu’ici il y a une touche d’humour qui est assez agréables. J’ai trouvé dommage que la romance soit vraiment bien présente dans le roman, j’aurai aimé qu’elle soit laissée un peu plus de côté mais bon, ce n’est pas très grave !

Au final, on va dire qu’en règle générale j’ai quand même appréciée ma lecture, bien qu’elle ait eu tendance à me lasser un peu. J’ai quand même hâte de lire la suite pour découvrir ce qu’il va finir par se passer entre tous ces personnages, et il y a encore certaines questions qui restent en suspend pour ma part !

 

 

« — Je te veux, a annoncé le vampire d’une voix sépulcrale.
Les secondes sont passées, se sont cristallisées, se sont étirées encore… puis j’ai éclaté de rire.
— Et moi je veux être millionnaire !
[…]
— C’est possible, m’a-t-il lancé.
— Je vous demande pardon ?
— Si tu veux de l’argent, je peux t’en donner. »

« – Et pourquoi ne lui donnerait-on pas du sang synthétique? a proposé Daphnée. J’ai lu ça dans un roman. Ils avaient l’air d’aimer ça, les vampires.
– Mais ça n’existe pas! me suis-je exclamée, excédée. »

 

Vous pouvez nous rejoindre sur instagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr

Chronique #44 : Did I Mention I Love You – Estelle Maskame | Brooke

Hey ! J’espère que vous allez bien ! Je vous retrouve aujourd’hui pour une chronique sur Did I Mention I Love You d’Estelle Maskame. J’ai lu ce livre cet été, et ayant vraiment adoré ce livre j’ai souhaité vous en faire ma chronique. J’espère que cet article vous plaira !

I N F O R M A T I O N S

Son prix: 16,90€                    Edition: PKJ

M O N  A V I S

J’ai lu ce livre cet été sous les recommandations d’Hailey. Elle m’avait vivement recommandée ce livre, et a d’ailleurs elle-même postée sa propre chronique. J’ai lu ce livre en une soirée, je l’ai vraiment adoré. Il est parfait pour l’été, vraiment frais et léger. Il n’est pas du tout prise de tête et permet donc de passer un bon moment en le lisant. Tout d’abord, je trouve que l’histoire est très bien tournée. On suit tous les personnages, ainsi que leur façon d’évoluer au fil du roman. On suit aussi et surtout cette histoire entre Eden et Tyler, qui est assez complexe puisqu’elle est interdite.
On a vraiment envie d’en savoir plus au fur et à mesure et c’est ce qui rend la lecture vraiment légère. L’auteure a su parfaitement doser le roman avec cette histoire d’amour puisque, selon moi, ce n’est vraiment pas trop. On suit aussi un peu les autres personnages, notamment le père et la belle-mère d’Eden. On suit la relation complexe, encore, qu’Eden entretient avec son père.
J’ai adoré Eden autant que Tyler, ils sont tous les deux très différents mais j’ai trouvé que Tyler ne tombait pas non plus trop dans le cliché du bad boy. Du moins, cela a été tourné de manière à ce que ça ne soit pas lourd, du coup ça ne m’a pas du tout dérangée.
J’ai beaucoup apprécié les amis d’Eden. À vrai dire, mis à part Tiffani, je n’ai eu aucune réticence sur les personnages. Je les ai tous trouvés agréables et ils ont tous ajouté à leur façon un plus à l’histoire.
J’ai trouvé ce livre réellement génial, du debut jusqu’à la fin.
En ce qui concerne cette fin, elle m’a réellement donnée envie de me lancer dans le deuxième tome que je vais m’empresser de me procurer ! Ce n’est pas vraiment la fin à laquelle je m’attendais et que je souhaitais, mais ce n’est que le premier tome donc je n’allais pas en espérer plus !
Finalement, j’ai adoré ce livre qui ne m’a pas du tout ennuyée. On est rapidement plongés dans l’histoire, on a constamment envie d’en savoir plus et ça fait de lui un très bon livre et rapide à lire.

E X T R A I T S

«Parfois, sa façade s’effrite. Et parfois, je suis là pour le voir».

«Je me rappellerai quand il a dit que l’océan était plus beau depuis le haut de la grande roue, alors qu’il ne regardait même pas l’océan. Il me regardait, moi».

 

Vous pouvez nous rejoindre sur instagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr