CHRONIQUE #46: IN THE AFTER – DEMITRIA LUNETTA | HAILEY

Hey!

Je vous retrouve pour cette nouvelle année avec une toute nouvelle chronique!

Mais tout d’abord, je tiens à vous souhaiter une bonne année, pleine de réussite, de santé et de joie! J’espère que vous allez bien, et que cela sera le cas tout au long de cette nouvelle année 2018!

J’espère que ma chronique va vous plaire, je vous souhaite une bonne lecture!

Et vous, avez-vous lu ce livre? L’avez-vous aimé?

x

Capture d’écran 2017-08-17 à 14.00.02.png

 

« Ils entendent le plus léger des bruits de pas…
Ils sont plus rapides que le plus dangereux des prédateurs…
Et leur traque ne prendra fin qu’à votre dernier souffle !

Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. New York, Paris, Tokyo… Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d’où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroît dramatiquement en quelques jours à peine. À l’abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper… mais pour combien de temps ?

Elle qui a perdu tous les siens parvient tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu’elles survivent en autarcie, quand d’autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé… mais il ne fait que commencer! »

 

Ce livre m’a séduite à l’instant où j’ai posé les yeux dessus! La couverture est très très belle, le résumé m’a beaucoup plu! Etant une grande fan de séries, films et romans de survie, je savais que j’allais aimer! 

Lorsque j’ai commencé à le lire, cela m’a énormément fait penser à un mélange entre Fear The Walking Dead et La 5e Vague, et j’ai donc beaucoup accroché. 

Ce livre est composé de trois parties, la première étant l »‘Après » c’est à dire, après l' »apocalypse ». Nous faisons donc la connaissance d’Amy, notre personnage principale qui se retrouve livrée à elle-même, alors que le monde extérieur est peuplé de créatures infectes, et, elle tente de se débrouiller seule, d’apprendre à vivre cachée. Elle va trouver notre autre personnage principale, Baby, un enfant qu’Amy va très rapidement trouver et « adopter ». 

Les autres parties quant à elles changent de décor, de lieu, et de façon de faire. Je ne peux pas vous en dire plus au risque de vous spoiler. Mais la seconde partie ne m’a pas trop plu, je l’ai trouvée bizarre et je m’y suis perdue, c’était une sorte de transition entre la vie d’Amy seule avec Baby et le reste. Mais la troisième partie quant à elle était pleine de révélations et de suspens! La fin de la troisième partie nous donne envie de continuer la duologie, puisqu’elle nous promet une chose encore différente que dans le premier tome.

Concernant l’écriture de Demitria, je la trouve très simple, ce qui permet une immersion rapide dans le monde de son roman, elle use de beaucoup de descriptions qui font avancer l’histoire pour la plupart, aucun détail n’est laiss

é au hasard. L’intrigue n’est pas originale à la base, c’est du vu et du revu, mais Demitria a su se démarquer et donner un autre ton à l’histoire, ce que j’ai beaucoup apprécié. 

Je pense que ce livre est pour moi, un coup de 

cœur, et, possédant le second tome, j’ai hâte de pouvoir le lire. 

x

L’auteur: Demitria Lunetta     Le prix neuf: 15€      L’édition: Lumen

 

x

«Nous sommes dans le silence du ciel nocturne, entourés d’étoiles, les ténèbres du monde s’étalent sur nous.»

« J’ai toujours aimé l’Histoire : on dirait des potins venus du passé. »

«Quand je repense à cette première expédition avec l’expérience que j’ai aujourd’hui, je sais que c’est un véritable miracle que j’aie survécu.»

 

x


Vous pouvez nous rejoindre sur instagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr

 

Publicités

Chronique #45 : Felicity Atcock tome 1 : Les anges mordent aussi – Sophie Jomain | Brooke

Hey ! J’espère que vous allez bien ! Je vous retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique sur le premier tome de Felicity Atcock de Sophie Jomain. J’espère que cet article va vous plaire !

 

« J’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. »

Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.  »

Son prix: 4,99€ (format ebook)                                                     Edition: Rebelle

J’ai commencé à lire ce livre après en avoir pas mal entendu parlé. J’avais vraiment très envie de le lire depuis un long moment, et quand j’ai pu me le procurer en ebook j’ai sauté sur l’occasion. Au final, je sors de ma lecture sans réel avis fixe disons. J’ai autant aimé qu’été assez lassée en quelques sortes.
En règle générale, j’ai plutôt aimé ma lecture et voulu en savoir plus au fil des pages, vouloir découvrir ce qu’il se passait derrière les questions que j’ai pu me poser.
Mais par moments j’ai ressenti un certain ras-le-bol.
J’ai été plus ou moins déçue puisque j’avais adoré le début, j’avais placé beaucoup d’espoir en ce premier tome, et que certains chapitres m’ont vraiment lassée.
De plus, bien que je savais qu’il y en avait avant de le lire, les scènes érotiques étaient pour moi trop présentes et assez inutiles par moments.
Quant aux personnages, je ressens le même sentiment que pour le roman en général. Des fois je les adorais, d’autres non. Felicity est un personnage qui m’a, aux premiers abords, réellement plu, puis que j’ai finalement eu du mal à apprécier. Je l’ai trouvée assez insupportable par moments (comme beaucoup de personnages principaux en général d’ailleurs…). Quant à Terrence, j’ai eu la même réticence. Je l’ai au final réellement détesté, et il m’a beaucoup dérangée. Au final, les personnages que j’ai le plus aimés ont été Stephenie, Stanislas et Daphnée, qui eux m’ont plu du début jusqu’à la fin.

Pour ce qui est de l’histoire en règle générale, elle m’a assez plu, puisque j’aime les histoires de ce genre et qu’ici il y a une touche d’humour qui est assez agréables. J’ai trouvé dommage que la romance soit vraiment bien présente dans le roman, j’aurai aimé qu’elle soit laissée un peu plus de côté mais bon, ce n’est pas très grave !

Au final, on va dire qu’en règle générale j’ai quand même appréciée ma lecture, bien qu’elle ait eu tendance à me lasser un peu. J’ai quand même hâte de lire la suite pour découvrir ce qu’il va finir par se passer entre tous ces personnages, et il y a encore certaines questions qui restent en suspend pour ma part !

 

 

« — Je te veux, a annoncé le vampire d’une voix sépulcrale.
Les secondes sont passées, se sont cristallisées, se sont étirées encore… puis j’ai éclaté de rire.
— Et moi je veux être millionnaire !
[…]
— C’est possible, m’a-t-il lancé.
— Je vous demande pardon ?
— Si tu veux de l’argent, je peux t’en donner. »

« – Et pourquoi ne lui donnerait-on pas du sang synthétique? a proposé Daphnée. J’ai lu ça dans un roman. Ils avaient l’air d’aimer ça, les vampires.
– Mais ça n’existe pas! me suis-je exclamée, excédée. »

 

Vous pouvez nous rejoindre sur instagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr

CHRONIQUE #38: NIGHT WORLD TOME 1 – L.J SMITH | HAILEY

 

Bonjour tout le monde!

J’espère qu’en ce dimanche vous allez bien, que vous vous reposez et que vous profiter du temps! Moi, je vous retrouve pour une nouvelle chronique, il s’agit du premier tome de Night World, un livre de la même auteure que Journal d’un vampire! Je vous souhaite une bonne fin de week end et une bonne lecture, et je vous dis à la semaine prochaine!

x

Capture d’écran 2017-09-01 à 20.21.47.png

x

– R E S U M É –

«Il n’y a plus aucun espoir pour Poppy: sa maladie est incurable. Elle se prépare donc au pire. Jusqu’à ce que James, le plus beau garçon du lycée qu’elle aime en secret, lui fasse le plus fabuleux des cadeaux: un baiser vertigineux qui lui donne accès à son âme. Elle apprend ainsi que James partage ses sentiments depuis toujours, mais fait partie du Night World.
Bravant les interdits de son monde, le jeune homme propose à Poppy de le suivre jusqu’à la mort, et même au delà. Mais il lui faudrait pour cela devenir un vampire. »

x

– M O N  A V I S –

Je n’ai pas vraiment accrocher a cette histoire, et je ne pense pas lire la suite malheureusement. Trop de point négatif se sont présenter dans ce livre, mais je tiens a préciser que tout ces points négatifs sont d’un jugement personnel, puisque je n’aime pas réellement les histoires de vampires… J’essaye pourtant d’aimer, j’essaye de lire des livres avec des vampires, mais a chaque fois ce fut un échec, et celui ci fut, pour moi, le livre de vampires le plus ennuyant!

Je l’ai lu assez rapidement, même si j’ai fais trainer ce livre un moment. Il se lit très rapidement, se qui est un point positif, mais en soit, cette histoire est totalement banale et je ne me suis pas sentie dedans de A a Z. 

J’ai bien aimé les personnages, ils n’étaient pas vraiment originaux pour cette catégorie de roman, mais ils n’étaient pas non plus désastreux. 

J’ai trouvé l’histoire vraiment plate, mais en même tant je l’ai trouvé intéréssante puisqu’il m’a permise de suivre le processus de transformation d’un vampire, et cela m’a beaucoup plus. Malheureusement, il faut que l’histoire avance, donc le processus n’étais pas le thème principal. En soit, l’histoire n’était pas totalement inintéressante mais je l’ai trouvé très plate, sans action. 

L’histoire d’amour, derrière toute cette histoire de vampire, est, cependant, très mignonne, et j’ai beaucoup aimé la romance dans ce livre!

Pour conclure, ce n’est pas une lecture que j’ai apprécier, et je ne lirais pas la suite. Je vous conseille ce livre si vous aimez le monde des vampires quand même!

x

– I N F O R M A T I O N S –

L’auteur: LJ. Smith Le prix neuf: 14.95€ Le prix auquel je l’ai eu: On me l’a donné!

L’édition: Michel Lafon

x

– E X T R A I T S –

«Dans le Night World il existe une idée selon laquelle tout être aurait son âme soeur, qui vous correspond parfaitement et vous est destinée.L’ennui étant qu’à peu près personne ne la trouve à cause des distances.Et voilà pourquoi la plupart des gens se sentent incomplets toute leur vie.»

«Est-ce que ça vaut la peine de lui sauver la vie quand elle a perdu son âme ?»

«On n’aime pas une fille pour sa beauté mais parce qu’elle chante une chanson qu’on est le seul à comprendre…»

x


Vous pouvez nous rejoindre sur instagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr

Chronique #37 : The Mortal Instruments : La cité des ténèbres – Cassandra Clare | Brooke

Hey ! J’espère que vous allez bien et que vous préparez l’arrivée de l’automne tranquillement ! Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du premier tome de The Mortal Instruments de Cassandra Clare.

Capture d’écran 2017-09-21 à 10.26.34.png

R É S U M É

Clary n’en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et détail terrifiant: le corps de la victime a disparu d’un seul coup! Mais le pire reste à venir. Sa mère a été kidnappée par d’étranges créatures et l’appartement complètement dévasté. Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d’antiques forces démoniaques et la société secrète des chasseurs d’ombres. Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.

I N F O R M A T I O N S

Son prix:18,15€                    Edition: PKJ


M O N  A V I S

J’ai mis énormément de temps à finir ce livre, je l’ai fait traîner pendant plusieurs mois sans arriver à le lire. Je n’en avais pas spécialement envie, pourtant la quatrième de couverture m’attirait vraiment. Je ne savais pas trop comment faire et j’ai eu du mal à rentrer dedans. J’ai pourtant aimé l’histoire en elle-même, ainsi que la plume de Cassandra Clare qui est assez plaisante. Mais j’ai eu un problème avec le fait que ce roman soit écrit à la troisième personne.
Ce n’est pas quelque chose qui me dérange forcément habituellement, mais ici j’ai eu beaucoup de mal à m’y faire, sans vraiment savoir pourquoi. Je m’y suis habituée à la fin mais sur la grande majorité du roman je n’y arrivais pas.
C’est pour cela que ce livre est resté pendant longtemps parmi mes livres commencés, j’étais désespérée puisque j’avais réellement envie de le finir et de voir la suite, surtout que les critiques sont généralement positives donc je ne comprenais pas pourquoi je bloquais tant.
J’ai finalement su en venir à bout, et j’ai eu plusieurs points positifs que j’ai relevé. Tout d’abord, les personnages. J’ai regardé la série Shadowhunters et j’ai réellement détesté Clary dedans. Je ne l’ai pas supportée, et je suis partie avec un à priori dans ma lecture. Finalement, je l’ai beaucoup plus appréciée dans le livre que dans la série. Elle est montrée différemment et là on retrouve l’image d’une fille qui est, selon moi, moins niaise que celle de la série.
J’ai aussi adoré le personnage de Jace, qui a un humour très appréciable et qui est très attachant !
Il en est de même pour Isabelle qui semble ici avoir un côté peste plus relevé que dans la série, mais qui est pour autant appréciable.
J’espère qu’on en saura plus sur elle ainsi que sur Alec dans les prochains tomes car j’aime énormément ces personnages.
Pour ce qui est de l’histoire, cela m’a beaucoup plu. Ce n’est pas trop niais selon moi car la romance n’est pas ce qui prime. On comprend petit à petit ce qu’il se passe en même dans que Clary dans un monde qui lui était inconnu peu de temps auparavant. Il y a des rebondissements qui sont très plaisants et apportent un plus au roman.
Finalement, j’ai apprécié ma lecture malgré le temps que j’ai mis à lire ce premier tome. Je pense que j’arriverai plus aisément à lire les autres tomes, il fallait juste que je sois rentrée dans ma lecture et que je m’y habitue. J’ai donc hâte de lire la suite de cette saga qui promet d’être vraiment agréable à lire je pense, et j’espère vraiment réussir à apprécier les tomes suivants plus que ce premier tome !

E X T R A I T S

«- Alors, tu es tombé amoureux ?
– Malheureusement, chère madame, je reste moi-même mon seul véritable amour.
– Au moins, tu ne risques pas d’être éconduit, Jace Wayland.
– Pas forcément. Je m’envois balader de temps en temps, histoire d’entretenir la flamme.»

«Si tu étais moitié aussi drôle que tu le penses, mon garçon, tu serais encore deux fois plus drôle que tu ne l’es en réalité»

 

Vous pouvez nous rejoindre sur instagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr

Chronique #22: Le journal d’un vampire, tome 1 – L.J Smith | Hailey

Bonjour!

Je reviens aujourd’hui avec une nouvelle chronique! Et oui, j’ai énormément lu ces temps ci et je peux donc écrire pas mal de chroniques. Je vous retrouve pour parler de « Journal d’un vampire » de L.J Smith, le tome 1. Cela a été un défi pour moi de le lire, et j’ai réussi à le lire en deux jours. Je n’aime pas vraiment les livres (ou même les séries et films) avec des créatures, des pouvoirs, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé, mais quand j’ai eu ce livre pour 33 centimes, je n’ai pas hésiter.

Je vous souhaite une bonne lecture.

c

17690665_1909834882622015_353800494_n

c


c

R E S U M E

c

« Dès l’arrivée de Stefan Salvatore à Fell’s Church, Elena, la reine du lycée, se jure de le séduire. D’abord distant, le garçon aux allures d’ange rebelle finit par céder à sa passion dévorante… et à lui révéler son terrible secret. Quelques siècles plus tôt, la femme qu’il aimait l’a transformé en vampire, avant de le trahir avec son frère ennemi, Damon. Des événements tragiques se succèdent bientôt dans la région. Tout accuse Stefan mais Elena est convaincue de son innocence. Est-ce Damon, vampire cruel et assoiffé de sang, qui est derrière tout cela? L’histoire est-elle amenée à se répéter? »

cc


c

M O N  A V I S

c

Globalement, j’ai aimé cette lecture.

Je ne l’ai pas adoré ni détesté, juste aimé, car je ne suis pas fan de ce genre d’univers. Mon avis est donc basé sur mes goûts personnels et non sur l’histoire.

La plume est agréable, j’aime tout particulièrement lorsqu’on est plongé dans le journal d’Elena. On retrouve des personnages ultra stéréotypés comme Elena, la reine du lycée, blonde, belle, qui fait craquer tout les garçons (et qui en est consciente!) avec des amis qui sont prêts a tout pour elle, ainsi que Stefan, l’homme mystérieux qui possède un lourd secret… Bon, on connait, c’est assez cliché…

Sinon, ce premier tome en soi est réussi, on pose très vite les bases, cela ne tourne pas en rond à ce niveau, et tant mieux. Il se lit vraiment facilement puisque rien là-dedans ne me parait compliqué. Je pensais devoir surmonter une montagne lorsque j’ai commencé cette lecture, mais finalement long, tout a très bien et très vite glissé. Je pense que cette lecture plaira énormément aux amateurs de l’univers des vampires, des loup-garous…

Je ne peux pas le déconseiller étant donné que c’est encore une fois mon univers qui ne colle pas a celui du livre, mais je le recommande si vous cherchez une lecture rapide, sans prise de tête, avec des disputes de lycéennes en quête de popularité…

c


c

I N F O R MA T I ON S 

c

L’auteur: L.J Smith      Le prix neuf: 7,80€      Le prix auquel je l’ai eu: 0€33  

L’édition: Le livre de poche

c


c

E X T R A I T S 

c

« – Je suis ton miroir ?
– Oui c’est toi qui détient mon âme… »

“Je te l’ai dit. On n’aime pas quelqu’un à cause de son apparence ni de ses vêtements ou de sa voiture. On aime quelqu’un parce qu’il chante une chanson que personne d’autre ne peut comprendre.”

« Stefan essayait d’effacer de son esprit le visage qui l’obsédait. C’était elle qu’il désirait vraiment. Il avait envie de sa chaleur et de sa vie à elle. Mais pour son bien et pour le sien, il devait cesser d’y penser. Elle ne le savait pas, mais il était son pire ennemi. »

c

17793129_1909843979287772_112709929_n

c

Vous pouvez nous rejoindre sur instagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr

Chronique #17: Caraval – Stephanie Garber | Brooke

Hey ! J’espère que vous allez bien, je vous retrouve aujourd’hui pour vous faire part de mon avis sur ma dernière lecture : Caraval de Stephanie Garber. J’espère que cet article vous plaira !

R É S U M É

18035595_1920189151586588_1450432386_n

Bienvenue à Caraval!
Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un jeu…
Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n’est qu’illusions.
Alors prenez garde à ne pas vous laisser trop emporter. Car les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si l’on ne se réveille pas…

I N F O R M A T I O N S

Son prix:17,90€                    Edition: Bayard                  

M O N  A V I S

Cela faisait un moment que j’avais envie de lire Caraval. Déjà en vue de sa sublime couverture, mais aussi des avis très positifs. Alors quand j’ai vu qu’il était d’occasion sur le site Gibertjoseph.com, je n’ai pas hésité. Une fois reçu, je me suis directement plongée dedans et je n’ai pas regretté. Je l’ai lu en deux jours, j’avais vraiment du mal à m’en détacher.
Ca a été un réel coup de cœur. Honnêtement, j’ai direct accroché. L’action ne traîne pas, tout se met vite en place, et c’est ce qui m’a permis d’être plongée d’emblée dans l’univers que nous présente Stephanie Garber.
Dès le début, on est touchés par la vie de Donatella et Scarlett. Je les trouve super touchantes, ce qui les rend très attachantes. Elles n’ont pas une vie facile du tout et l’auteure nous la présente sans en faire trop, juste la dose parfaite qui nous permet de comprendre. Cette présentation nous donne envie d’en savoir plus et de connaître Caraval, autant que Scarlett et Donatella en ont envie.
Se passe ensuite la vie à Caraval. J’ai un peu peur de rentrer dans les détails et de vous spoiler, donc je vais me contenter de dire que la vie à Caraval n’est pas celle à laquelle on peut s’attendre à rencontrer suite à l’admiration que portent les deux sœurs.

Concernant les personnages, j’ai beaucoup aimé Scarlett. On voit que ses décisions sont très loin d’être faciles à prendre et j’ai été très touchée par son innocence dont elle fait preuve.
Quant à Donatella, je ne l’ai pas détestée mais je ne l’ai pas non plus adorée. Je ne l’ai pas trouvé réellement attachante et intéressante, j’ai largement préféré Scarlett à elle.
Mais mon personnage préféré reste Julian. Je l’ai adoré dès sa première apparition. Son humour, sa gentillesse, et le fait qu’il ait gardé une part de mystère sont des points qui m’ont réellement permis de m’attacher à lui.

Pour finir, je vous conseille ce roman qui a été un énorme coup de cœur. Tout est bien mené, du début à la fin. J’ai très hâte que le tome 2 sorte pour pouvoir le lire, et je vous recommande largement le premier tome.

 

E X T R A I T S


« «Les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent se transformer en cauchemars si l’on ne se réveille pas. »

«A l’entendre, c’était enfantin.
Seulement quelques réponses.
Il n’exigeait pas qu’elle lui donne la prunelle de ses yeux. Ni un morceau de son âme.
C’était simple.
Trop simple. »

17918519_1450687774993356_1710369827_n

Vous pouvez nous rejoindre sur instagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr

Chronique #16: Joyland – Stephen King | Hailey

Bonjour,

Je vous retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique, une chronique que je suis si heureuse de vous faire puisqu’il s’agit simplement d’un auteur que j’affectionne énormément: Stephen King! Et je vais vous parler tout particulièrement de Joyland, qui est pour moi, un bijou.

Bonne lecture!

c

17760449_1909847029287467_1283984679_n

c


c

R E S U M E

c

« Après une rupture sentimentale, Devin Jones, 21 ans, débarque l’été 1973 à Joyland, petit parc d’attraction sur le littoral de la Caroline du Nord. Il est embauché avec d’autres étudiants pour compléter l’équipe de forains, à la fois étrange et joyeuse. Sa rencontre avec un petit garçon doué de voyance, atteint d’une maladie grave, et surtout de sa mère, va changer la vie de Devin. Obsédé par le mystère du train fantôme soi-disant hanté par le spectre d’une femme égorgée 4 ans auparavant, le jeune homme se lance dans l’enquête. Un nouveau meurtre est-il possible? Parviendra-t-il à l’éviter? Une chose est sûre, l’aventure le changera à jamais. »

c


c

M O N  A V I S

c

Que dire…

Commençons pas Devin, le personnage principal de ce roman: c’est un homme triste, perdu, suite à sa rupture avec Wendy, sa petite amie. Ce personnage est tout simplement beau, il a un fond merveilleux, il est plein d’émotions, et des émotions qui nous sont retransmises. On commence avec lui, avec son histoire, sa famille, d’où il vient, on en apprend sur son passé, sur Wendy. Et il décide de travailler un été a Joyland, afin de penser à autre chose qu’a Wendy.

L’ambiance de ce parc est lourde, pesante. Tout a l’air si joyeux mais pourtant, quelque chose vous donne envie de fuir ce parc. Devin anime le parc dans un costume de chien, il devient forain, ses collègues de travail sont très attachants.

Jusqu’aux trois quarts du bouquin, Stephen King plante le décor, on en apprend plus sur le parc, sur le fantôme qui rode dans la maison hantée, sur la vie des autres, sur la nouvelle vie de Devin. C’est d’une beauté effrayante.

De fil en aiguille, Devin tente d’élucider l’enquête sur le fantôme de la maison hanté. Le récit est alors agrémenté par de nouveaux personnages, tellement touchants, tellement renversants, bluffants, avec une histoire émouvante, nous sommes obligés de les aimés. Puis le parc ferme ses portes, après la fin de la saison, et dès lors, le roman prend un tournant de dingue, où l’ambiance lourde devient asphyxiante.

J’étais en haleine jusqu’à la fin, il se lit très rapidement, et j’ai été totalement séduite par Joyland, je l’ai tellement aimé, et je le recommande pour les personnes qui ne cherchent pas de l’horreur, mais seulement de la crainte.

c


c

I N F OR M A T I O N S 

c

L’auteur: Stephen King     Le prix neuf: 5,50€      L’édition: Le livre de poche

c


c

E X T R A I T S 

c

« Quand t’as vingt et un ans, la vie est nette comme une carte routière. C’est seulement quand t’arrives à vingt-cinq que tu commences à soupçonner que tu tenais la carte à l’envers… et à quarante que t’en as la certitude. Quand t’atteins les soixante, alors là, crois-moi, t’es définitivement largué. »

« Exactement! Qu’est-ce que tu veux savoir sur lui? Et pourquoi tu peux pas chercher toi même? Ta mère s’est fait mordre par un fichier de bibliothèque quand elle était enceinte de toi, ou quoi? »

« Quand on lit un polar ou qu’on regarde un film à suspense, on peut siffloter gaiement en passant devant une multitude de cadavres, simplement curieux de savoir qui, du majordome ou de la belle-mère diabolique, est le coupable. »

c

17793037_1909858842619619_410589811_n

c

Vous pouvez nous rejoindre sur instagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr