CHRONIQUE #50: LA SÉLECTION – KIERA CASS | HAILEY

Bonjour!

Je vous retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique. Il s’agit de la chronique sur le premier tome de la saga « La sélection »! C’est un livre que j’ai lu dans l’été, mais que j’ai beaucoup apprécié ! Je vous laisse avec la suite de cet article!

Je vous souhaite une bonne lecture et une bonne semaine!

Avez-vous lu ce livre? Avez-vous lu la saga complète? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout!

x

Capture d_écran 2017-09-01 à 18.57.39

x

 

«35 candidates.
1 couronne.
La compétition de leur vie.

Trois cent ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles: la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’oeil des caméras… Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

Tout jeu comporte des règles, et les règles sont faites pour être transgressées.»

x

J’avais hâte de découvrir le premier tome de cette saga.

Lorsque je me suis enfin décidée à le lire, je l’ai lu en moins de deux jours, puisque je l’ai trouvé absolument génial!

J’ai tout de suite accroché, dès la première ligne. Les personnages, dans un premier temps, sont très bien présentés. On arrive à cerner chacun d’entre eux, très vite, et cela nous donne envie de les suivre durant le roman. On comprend aussi très vite le « monde » dans lequel se passe l’histoire, même si l’histoire de « caste » ne m’a pas paru claire dès le début.

Puis, au fur et à mesure que j’avançais dans l’histoire, que je la découvrais, j’avais l’impression de lire un mélange entre Hunger Games et The Revolution of Ivy, mais honnêtement, cela ne m’a pas déplu puisque j’adore ces deux autres dystopies.

Je trouve que ce roman est très addictif malgré le manque de suspens: une fois plongé dedans, on sait évidemment ce qu’il va se passer, de A à Z, mais, avec la plume de l’auteur, cela ne m’a pas du tout dérangée. Elle écrit en finesse, sans alourdir de détails inutile. Et c’est peut-être pour cela que le roman se lit si vite.

Pour en revenir sur les personnages, ils sont tous attachants, même si il y en a beaucoup. America, la personnage principale est d’une complexité fascinante, je l’ai adoré: c’est une battante et je retrouve en elle les caractères de Katniss Everdeen et Ivy Westfall, ce qui ne me déplaît pas personnellement. J’ai beaucoup aimé aussi le fait que les deux garçons mêlés à cette histoire soient très différents : leurs caractères sont complètement opposés et c’est quelque chose que j’apprécie, puisque cela montre que l’auteure est capable de créer divers personnages authentiques.

Pour conclure, je trouve que l’histoire est vraiment addictive, originale, et vraiment bien écrite. J’ai hâte de lire la suite, puisque ce premier tome annonce une saga très prometteuse.

x

L’auteur: Ciera Cass     Le prix neuf: 16.90€      Le prix auquel je l’ai eu: C’est un cadeau!

L’édition: R Jeunesse

x

«Lorsque ses lèvres s’aventurent dans mon cou, je souffle :
– Ils vont te tuer si tu fais ça.
– Et je vais mourir si je ne t’embrasse pas.»

*

«Le souci, c’est qu’il se tient trop droit sur son trône. A croire qu’il a avalé un parapluie.»

*

«La meilleure façon de garder un secret, parfois, c’est de l’étaler au grand jour.»

x


Vous pouvez nous rejoindre sur instagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr

Publicités

CLQLV #1: Lundi 13 novembre 2017 | HAILEY

Bonjour!

J’espère que vous allez bien en ce lundi. Pour ma part, tout va bien et je suis heureuse de vous retrouver pour une nouvelle catégorie d’article avec le célèbre « C’est lundi que lisez vous? ». En effet cela fait longtemps que je souhaite commencer a faire cet article mais malheureusement, j’ai eu une très grosse panne de lecture depuis septembre. Aujourd’hui cela va mieux et c’est pour cela que je vous écris aujourd’hui! J’espère que cela va vous plaire et n’hésitez pas a me dire quelles sont vos lecture du moment! Je vous souhaite une bonne semaine et de bonnes lectures!

 

Qu’ai-je lu la semaine dernière?

ccccccccccccccccccccccc

J’ai énormément apprécié mes deux lectures de la semaine dernière. Grâce à l’acte 1 & 2 de Dear You, j’ai pu découvrir Emily Blaine, que je trouve excellente et qui pour moi, est la Colleen Hoover des chick lits. J’ai vraiment hâte de pouvoir vous en parler plus et surtout de lire la suite. Je vous recommande réellement cette histoire si vous aimez les chick lits comme moi.

Résumé de Dear You, d’Emily Blaine:  Bienvenue au Peninsula, palace de rêve au cœur de la ville qui ne dort jamais. Moi: Kathleen, 25 ans, rêveuse tendance fleure bleue. Statut: Célibataire …. pour l’instant.Avant, ma vie sentimentale se limitait à lire les petites annonces de la rubrique « rencontres » de New Yorker. Avant, j’étais la concierge de luxe désespérément romantique au Peninsula, l’un des plus beaux cinq étoiles de New-York. Avant, j’avais envie de trouver l’amour. Aujourd’hui, je dois décider qui sera mon grand. Parce que, oui, il semblerait que Cupidon m’ait enfin entendue, et qu’il ait rattrapé le retard accumulé en décochant trois flèches. Trois, rien que ça ! Et voilà que je me retrouve à devoir choisir entre un client richissime et odieusement séduisant, un collègue barman qui a tous du petit ami idéal, et un mystérieux correspondent qui me comprend mieux que personne. Bienvenue dans ma vie.

 

Que suis-je entrain de lire en ce moment?

ccccccccccccccccc

J’ai commencé cette semaine La cave, un livre de Natasha Preston. J’entends parler de ce livre depuis si longtemps que j’ai enfin sauté le pas. Les premiers chapitres ont été très difficiles pour moi car le thème de l’enlèvement est presque phobique pour moi. Néanmoins, j’aime énormément l’écriture et l’histoire. J’ai vraiment hâte de pouvoir avancer dans cette histoire et surtout de connaitre la fin.

Concernant le tome 4 d’After d’Anna Todd… Il traine chez moi depuis si longtemps qu’il faut réellement que je le termine. J’avance doucement, lassée par les histoires de Tessa et d’Hardin. Mais il faut que je termine ce livre mais aussi la saga. 

Résumé de La Cave par Natasha Preston: Imaginez une maison comme n’importe quelle autre. Dedans, une pièce. Dans cette pièce, une armoire. Derrière cette armoire, une porte. Au-delà de cette porte, des escaliers. Et en bas, une cave. Une cave où sont séquestrées trois filles, Rose, Iris et Violette, soumises à la folie maniaque et meurtrière d’un homme : Trèfle. Dans une autre maison, dans une ville où il ne se passe jamais rien, Summer mène une vie parfaitement banale. Elle a des parents, un frère, des copines, un petit ami. Mais un soir, sa route croise celle de Trèfle, et Summer ne rentre pas chez elle. Elle se retrouve enfermée dans une cave en compagnie des autres filles et rebaptisée Lilas. Mais contrairement aux autres filles, elle n’est pas prête à accepter son sort jusqu’à faner et dépérir…

 

Que vais-je lire ensuite?

ccccccccccccc

Ensuite, je vais tenter de me lancer dans le second tome de la saga Calendar Girl d’Audrey Carlan. Je n’avais pas du tout aimé le premier tome mais je ne lâche rien et je vais tenter le tout pour le tout avec le deuxième tome! Et puis, je vais essayer de commencer le premier tome des 100, de Kass Morgan. J’aime beaucoup la série et j’ai le premier tome depuis cet été chez moi, raison de plus pour le lire!

Résumé des 100, de Kass Morgan:  2:48… 2:47… 2:46… Ils sont 100, tous mineurs, tous accusés de crimes passibles de la peine de mort. 1:32… 1:31… 1:30… Après des centaines d’années d’exil dans l’espace, le Conseil leur accorde une seconde chance qu’ils n’ont pas le droit de refuser : retourner sur Terre. 0:45… 0:44… 0:43… Seulement, là-bas, l’atmosphère est toujours potentiellement radioactive et à peine débarqués les 100 risquent de mourir. 0:03… 0:02… 0:01… Amours, haines, secrets enfouis et trahisons. Comment se racheter une conduite quand on n’a plus que quelques heures à vivre ?

 


Vous pouvez nous rejoindre sur instagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr

CHRONIQUE #46: IN THE AFTER – DEMITRIA LUNETTA | HAILEY

Hey!

Je vous retrouve pour cette nouvelle année avec une toute nouvelle chronique!

Mais tout d’abord, je tiens à vous souhaiter une bonne année, pleine de réussite, de santé et de joie! J’espère que vous allez bien, et que cela sera le cas tout au long de cette nouvelle année 2018!

J’espère que ma chronique va vous plaire, je vous souhaite une bonne lecture!

Et vous, avez-vous lu ce livre? L’avez-vous aimé?

x

Capture d’écran 2017-08-17 à 14.00.02.png

 

« Ils entendent le plus léger des bruits de pas…
Ils sont plus rapides que le plus dangereux des prédateurs…
Et leur traque ne prendra fin qu’à votre dernier souffle !

Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. New York, Paris, Tokyo… Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d’où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroît dramatiquement en quelques jours à peine. À l’abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper… mais pour combien de temps ?

Elle qui a perdu tous les siens parvient tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu’elles survivent en autarcie, quand d’autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé… mais il ne fait que commencer! »

 

Ce livre m’a séduite à l’instant où j’ai posé les yeux dessus! La couverture est très très belle, le résumé m’a beaucoup plu! Etant une grande fan de séries, films et romans de survie, je savais que j’allais aimer! 

Lorsque j’ai commencé à le lire, cela m’a énormément fait penser à un mélange entre Fear The Walking Dead et La 5e Vague, et j’ai donc beaucoup accroché. 

Ce livre est composé de trois parties, la première étant l »‘Après » c’est à dire, après l' »apocalypse ». Nous faisons donc la connaissance d’Amy, notre personnage principale qui se retrouve livrée à elle-même, alors que le monde extérieur est peuplé de créatures infectes, et, elle tente de se débrouiller seule, d’apprendre à vivre cachée. Elle va trouver notre autre personnage principale, Baby, un enfant qu’Amy va très rapidement trouver et « adopter ». 

Les autres parties quant à elles changent de décor, de lieu, et de façon de faire. Je ne peux pas vous en dire plus au risque de vous spoiler. Mais la seconde partie ne m’a pas trop plu, je l’ai trouvée bizarre et je m’y suis perdue, c’était une sorte de transition entre la vie d’Amy seule avec Baby et le reste. Mais la troisième partie quant à elle était pleine de révélations et de suspens! La fin de la troisième partie nous donne envie de continuer la duologie, puisqu’elle nous promet une chose encore différente que dans le premier tome.

Concernant l’écriture de Demitria, je la trouve très simple, ce qui permet une immersion rapide dans le monde de son roman, elle use de beaucoup de descriptions qui font avancer l’histoire pour la plupart, aucun détail n’est laiss

é au hasard. L’intrigue n’est pas originale à la base, c’est du vu et du revu, mais Demitria a su se démarquer et donner un autre ton à l’histoire, ce que j’ai beaucoup apprécié. 

Je pense que ce livre est pour moi, un coup de 

cœur, et, possédant le second tome, j’ai hâte de pouvoir le lire. 

x

L’auteur: Demitria Lunetta     Le prix neuf: 15€      L’édition: Lumen

 

x

«Nous sommes dans le silence du ciel nocturne, entourés d’étoiles, les ténèbres du monde s’étalent sur nous.»

« J’ai toujours aimé l’Histoire : on dirait des potins venus du passé. »

«Quand je repense à cette première expédition avec l’expérience que j’ai aujourd’hui, je sais que c’est un véritable miracle que j’aie survécu.»

 

x


Vous pouvez nous rejoindre sur instagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr

 

Chronique #39 : The Revolution of Ivy – Amy Engel | Brooke

Hey ! J’espère que vous allez bien, je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’une de mes lectures de cet été qui est The Revolution of Ivy, le second et dernier tome de la duologie écrite par Amy Engel. J’espère que cet article vous plaira !

 

R É S U M É


Condamnée à l’exil pour ses crimes, Ivy se retrouve seule au-delà de la barrière qui protège les siens d’un monde hostile, dévasté par l’arme atomique. Trahie par sa famille, abandonnée par Bishop, elle doit quitter Westfall et s’enfonce dans la nature sauvage.

I N F O R M A T I O N S

Son prix: 6,95€                    Edition: Pocket Jeunesse                  

 

M O N  A V I S

J’avais lu The Book of Ivy il y a quelques temps, et je l’avais adoré ! J‘attendais que le second tome sorte en livre de poche afin de continuer à suivre Ivy, et j’avais hâte vu la fin du premier tome qui prévoyait un bon dernier tome. J’ai commencé ce livre en étant un peu deçue honnêtement. Je me suis un peu ennuyée pendant une bonne partie du livre, je dirais la moitié environ. Pourtant l’arrivée de nouveaux personnages, voir la nouvelle situation dans laquelle se retrouve Ivy, son état d’esprit a été assez intéressant, mais j’ai vraiment eu du mal à accrocher. Mais j’ai accroché à partir de la seconde partie, et là j’ai vraiment apprécié ma lecture, presque autant que celle du premier tome.

Dans la première partie, Ivy fait de nouvelles rencontres et d’autres rencontres assez déplaisantes. Ainsi, on découvre de nouveaux personnages : Ash et Caleb, qui jouent un rôle primordial dans tout le roman. On s’attache à eux, et au fait qu’ils puissent constituer une nouvelle famille aimante pour Ivy qui était seule suite à son expulsion. J’ai trouvé ça dommage qu’on n’en sache pas plus sur eux, mais on ne pouvait pas trop en demander étant donné qu’ils restent des personnages secondaires.

J’ai beaucoup plus apprécié Ivy dans ce tome, elle s’est montrée beaucoup plus forte, s’est moins laissée faire, bien qu’à certains moments elle a pu prendre des décisions qui ont eu tendance à m’étonner, et pas dans le bon sens du terme. Mais dans l’ensemble elle n’est plus le personnage que j’avais détesté dans le premier tome, elle devient plus forte après avoir été livrée à elle-même. Ses sentiments sont assez bien montrés, on arrive à la comprendre et presque à compatir à la peine qu’elle peut ressentir suite aux événements précédents. C’est vraiment un point positif par rapport au premier tome, j’ai l’impression que le personnage d’Ivy a été bien plus exploité et qu’on en sait plus sur ce qu’elle ressent.

J’ai encore réellement apprécié la plume d’Amy Engel, et l’intrigue qu’elle a su mener au mieux. Il y a des rebondissements tout au long et ça rend la lecture très agréable.

La fin ne m’a pas déçue, au contraire. J’ai apprécié la façon dont l’auteure a conclu cette duologie, puisqu’elle n’était pas totalement prévisible.

Je vous conseille ce tome malgré un début qui a été assez compliqué, il vaut quand même le coup d’être lu. J’ai vraiment apprécié lire les deux tomes, et je les recommande totalement !

E X T R A I T S

 

«Et je le comprends mieux que jamais, aimer quelqu’un sera toujours comme voler : le saut impensable, la peur de tomber, l’exaltation qui fait gonfler le cœur… »

«Avant d’être aimée, je supportais mieux la solitude »

 

Vous pouvez nous rejoindre sur twitterinstagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr

CHRONIQUE #35 : DIVERGENTE TOME 1 – VERONICA ROTH | BROOKE

Hey ! J’espère que vous allez bien et que vous profitez bien de vos derniers jours de vacances… Je vous retrouve pour un article sur un livre que je voulais lire depuis très longtemps qui est le premier tome de Divergente de Veronica Roth. J’avais vu le film il y a quelques temps et j’avais vraiment adoré donc j’avais envie de voir si j’allais tout autant aimer le livre. J’espère que cet article va vous plaire, et je vous souhaite une bonne lecture !

21209202_1586760628052736_1275844111_n.jpg

R É S U M É

Cinq destins, un seul choix.

Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions.
À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitudes n’est pas concluant.
Elle est divergente.
Ce secret peut la sauver…
Ou la tuer.

I N F O R M A T I O N S

Son prix : 16,90€             Edition : Nathan

M O N  A V I S

L’histoire contée par Veronica Roth est, je trouve, assez originale. En effet, même si elle suit un schéma plutôt habituel dans les dystopies, j’aime vraiment l’intrigue de l’histoire. J’adore les dystopies et j’ai vraiment apprécié celle-ci.
On se retrouve dans un univers post-apocalyptique, qui divise donc la population en cinq factions distinctes qui ont chacune un rôle dans la société : les altruistes, les audacieux, les érudits, les fraternels et les sincères. Chaque adolescent, lors de ses 16 ans est soumis à un test à la suite duquel il doit choisir à quelle faction il souhaite appartenir.
Ainsi, Béatrice Prior (Tris), la personnage principale, fait un choix pour la future vie qu’elle décidera de mener. C’est ainsi qu’on découvre quelle est sa différence : sa divergence.
Bien que j’ai vu l’adaptation cinématographique avant de lire le livre, ça ne m’a pas dérangé, j’ai préféré le livre au film. En effet, tout est très bien décrit, et même si j’avais les images du film dans la tête je pense qu’il y a de quoi se faire une idée bien précise des lieux et des personnages.
J’ai vraiment aimé le personnage de Tris : elle parait assez perdue au début, et cela la rend assez attachante selon moi. On sent au fil du roman qu’elle gagne en courage, qu’elle est prête à tout pour montrer qu’elle n’est pas si fragile et qu’elle est capable de bien plus qu’on ne le penserait. Elle s’endurcit de plus en plus au fur tout en gardant ce côté très attachant.
J’ai tout autant aimé le personnage de Quatre, l’instructeur de Tris : il nous paraît assez froid et difficile à comprendre au départ, mais on découvre finalement un personnage beaucoup plus protecteur et attentionné. Son passé le rend touchant et j’ai vraiment apprécié sa place dans le roman.
J’ai beaucoup aimé le fait que la romance ne soit pas mise en avant par rapport aux actions. Elle existe à parfaite dose qui suffit au roman, bien qu’elle soit assez agréable et apporte une touche de fraîcheur.
Quant au roman en lui-même, j’ai vraiment adoré le fait qu’on ne s’ennuie jamais : il y a toujours de l’action, des rebondissements qui font qu’on a envie d’en savoir plus et qu’on ne s’arrête pas de tourner les pages.
En bref, ce roman est un réel coup de cœur. J’ai apprécié l’écriture de Veronica Roth qui, bien qu’elle soit très simple, est très fluide et nous permet donc de lire très rapidement. La fin n’est pas du tout bâclée et elle nous donne vraiment envie de se plonger directement dans la lecture du second tome de la saga. Je recommande entièrement ce roman à ceux qui aiment les dystopies, il vaut vraiment le coup d’être lu selon moi, et j’ai vraiment hâte de continuer cette saga.

E X T R A I T S

« Je crois aux actes de courage ordinaire, au courage qui pousse une personne à prendre la défense d’une autre »

« Les gens avides de pouvoir et qui finissent par l’obtenir vivent dans la terreur de le perdre. Et c’est pour cette raison qu’il ne faut en donner qu’à ceux qui ne le désirent pas. »

Vous pouvez nous rejoindre sur instagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr

Chronique #34 : Les 100 tome 3 : Retour – Kass Morgan | Brooke

Hey ! J’espère que vous allez bien, et que vous profitez bien des vacances si vous l’êtes. Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous parler de ma dernière lecture qui est le troisième tome de Les 100 de Kass Morgan. J’espère que cet article va vous plaire et je vous souhaite une bonne lecture !

20864443_1573912166004249_531682933_n

R É S U M É

Survivre
Le manque d’oxygène à bord de la Colonie a déclenché une panique meurtrière. Seuls les plus chanceux ont pu emprunter les dernières navettes partant en direction de la Terre.

Aimer
Cette nouvelle apocalypse plonge les 100 dans l’angoisse : qui parmi leurs proches a survécu à l’atterrissage ? Les retrouveront-ils à temps ?

Manipuler
Bien décidé à conserver le pouvoir, le vice-chancelier n’hésitera pas à faire taire quiconque tentera de lui résister.

Combattre
Prêts à tout pour garder leur nouvelle liberté, Clarke, Bellamy, Wells et Glass devront chacun affronter leur destin pour sauver leur idéal. L’ultime compte à rebours a commencé.

I N F O R M A T I O N S

Son prix : 17,90€             Edition : Robert Laffont

M O N  A V I S

Suite au tome 2 que j’avais littéralement adoré, j’avais très hâte d’enchaîner la saga avec le troisième tome. Je dois dire que la saga ne cesse de s’améliorer selon moi. Tout d’abord, j’ai beaucoup aimé dès le début.
Ca ne traîne pas, c’est très fluide et Kass Morgan ne perd pas de temps pour introduire ce tome. Ainsi, elle nous plonge directement dans les événements qui se sont déroulés à la fin du tome précédent, tout en nous rappelant les points principaux de celui-ci. Ce fut réellement nécessaire au déroulement du roman, mais c’était à dose parfaite pour que la lecture continue à être fluide.
L’écriture du roman est encore meilleure qu’avant, je trouve qu’on voit une amélioration dans l’écriture entre les tomes et c’est vraiment très agréable.
J’ai réellement adoré ce roman et je l’ai dévoré en deux jours, ça se lit très rapidement. J’ai adoré le fait que rien ne traîne et qu’on sait l’essentiel sans que ça tourne en rond.
On sent une évolution dans les personnages, notamment dans Glass qui est définitivement mon personnage préférée. Elle se démène tant qu’elle le peut pour Luke et on sent qu’elle est vraiment prête à tout pour lui. Leur couple est vraiment génial, malgré tout ils se serrent les coudes et j’ai vraiment adoré lire les chapitres du point de vue de Glass pour cela.
J’ai eu un peu plus de mal avec Wells, je n’arrive pas à accrocher avec ce personnage, malgré qu’il soit gentil et fort. Je ne le déteste pas non plus car il a été assez touchant dans ce tome vu tout ce qu’il a subi, mais ce n’est pas mon personnage préféré.
J’aurais aimé qu’il y ait un point de vue d’Octavia, elle pourrait être très intéressante à suivre selon moi.
J’ai cependant ressenti un point négatif. En effet, j’ai eu du mal avec la relation entre Wells et Bellamy. Ils digèrent très rapidement la nouvelle du second tome, et même si dans un monde post-apocalyptique ils n’ont pas spécialement le temps de se soucier de cela, j’ai trouvé ça vraiment très rapide. Si j’ai aimé la rapidité des événements, j’ai trouvé que pour le coup ça l’était un peu trop.
Mais c’est le seul point négatif que je trouve à ce troisième tome que j’ai littéralement adoré.
Je me demande seulement comment il est possible qu’il y ait un quatrième tome, ce tome aurait largement pu conclure la saga. J’espère que la suite ne sera pas trop superflue parce que jusqu’ici c’est vraiment une saga que j’adore.
Je recommande entièrement ce tome et la saga de Kass Morgan en général. C’est différent de la série mais on retrouve quand même l’univers et les événements en quelques sortes, bien qu’ils soient présentés de manière différente.

E X T R A I T S

« Vivre nécessite plus que de l’intelligence.
Ca demande une volonté de fer. »

« Au fil des années, Glass a entendu des tas de choses déroutantes de la bouche de Clarke Griffin, surtout en cours de maths, mais jamais rien d’ausi hallucinant. »

 

Vous pouvez nous rejoindre sur instagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr

Chronique #20: Alive – Scott Sigler| Hailey

Bonjour!

Je vous retrouve aujourd’hui dans une nouvelle chronique pour vous parler d’Alive, un livre de Scott Sigler!

J’espère que cette chronique va vous plaire! Bonne lecture.

c

17837026_1913203472285156_866053596_o

c


c

R E S U M E

c

«J’ouvre les yeux dans le noir. Le noir total. J’entends ma propre respiration, mais rien d’autre. Je soulève la tête – elle bute sur une surface solide, qui ne bouge pas d’un pouce. Il y a un mur juste devant mon visage. Non, pas un mur… un couvercle. »

Em se réveille dans les ténèbres, seule, entravée dans un espace confiné qui ressemble à un sarcophage. Elle sait que c’est le jour de son anniversaire mais… c’est tout. Elle ne se rappelle ni son nom, ni ce qu’elle a fait la veille, ni le visage de ses parents. Elle n’y comprend absolument rien. Lorsqu’elle parvient, à force de volonté, à se libérer de ce piège, elle découvre, autour d’elle, onze autres cercueils, dont certains occupants sont encore en vie. Une initiale et un nom de famille sont gravés sur chaque sarcophage.

La jeune fille prend la tête du petit groupe d’adolescents – qui pensent tous avoir douze ans, mais qui en paraissent plutôt dix-sept – et découvre un labyrinthe de couloirs poussiéreux, constellés par endroits d’ossements. Se trouvent-ils sous terre ? Y a-t-il d’autres survivants ? Comment trouver eau et nourriture ? Et surtout : qui sont-ils, quels sont ces étranges symboles qui marquent leur front, comment se sont-ils donc retrouvés là ? »

cc


c

M O N  A V I S

c

J’avais tellement hâte de lire ce livre!

Je l’ai lu en un peu moins de deux semaines car j’ai coupé cette lecture pour lire en parallèle d’autres livres. La cause? L’auteur veut nous donner envie de connaitre le pourquoi du comment à propos des enfants qui se réveillent sans rien savoir, alors l’histoire avance, on veut savoir, mais on se demande si on saura la vérité un moment ou un autre.

J’étais un peu désespérée de voir le livre avancer car je ne voyais pas de but, et je pense que c’est dû au fait de ne rien savoir. Alors l’histoire se déroule mais rien n’arrive. Aux trois quarts du livre, on apprend enfin la vérité (et pour le coup, on apprend tout à la suite) mais c’est d’un compliqué! Autant vous dire que lire ce moment-là à minuit, fatiguée, ce n’est pas du tout le bon moment…

J’ai eu un problème avec la plume, je ne pense pas que cela soit à cause de l’auteur mais à cause de la traduction, car il y avait certains moments où j’avais l’impression que deux personnes différentes écrivaient ce livre…

Les personnages quant à eux, m’ont énormément plu, ils sont attachants, assez bien décris (le peu qu’il y a suffit pour se donner une image) et, j’étais très contente de voir qu’on était simplement dans un roman d’aventure, de dystopie et qu’il n’y ait aucune histoire d’amour (pour le tome 1, je n’ai pas lu la suite en tout cas) mais seulement des histoires d’attirance, cela change de d’habitude et cela fait du bien.

Certains passages de ce roman restent néanmoins vagues dans ma tête, et je pense devoir le relire un jour pour comprendre le roman dans sa totalité.

J’ai quand même apprécié ma lecture, et je lirai la suite dans l’été.

c


c

I N F O R MA T I ON S 

c

L’auteur: Scott Sigler      Le prix: 15€     

L’édition: Lumen

c


c

E X T R A I T S 

c

«Dans mon passé tourbillonnent de vagues murmures, des ombres et des souvenirs qui n’ont sans doute jamais existé, ou alors juste dans mes rêves. La seule réalité fiable demeure ce qui s’est passé une fois l’aiguille plantée dans ma gorge. »

«Nous pouvons être qui nous voulons. Nous pouvons bâtir notre avenir et, si nous commettons des erreurs, alors ce seront les nôtres.»

« Ce que j’avais pris pour une mer de poussière est en fait un océan de mort.»

c

17858301_1913206815618155_1936193091_o

c


Vous pouvez nous rejoindre sur instagram ou par mail: bookafterbook@outlook.fr