Chronique #226 : Too Late – Colleen Hoover

C H R O N I Q U E

❝ Too Late

Colleen Hoover

I N F O R M A T I O N S

Date de publication: 3 mai 2018

Maison d’édition: Hugo Roman

Collection: New Romance

Genre: Romance

Nombre de pages: 400

Tome: One shot

Prix: 17€

R É S U M É

Sloan serait prête à aller en enfer et à revenir pour les gens qu’elle aime. Et elle le fait, chaque instant de sa vie. Forcée à vivre une relation avec le dangereux et corrompu Asa Jackson, Sloan fera tout ce qu’il faudra pour être sure que son frère ait tout ce dont il a besoin.

Et personne ne se mettra en travers de son chemin.

Personne, excepté Carter.

M O N  A V I S

Il y a quelques temps, j’étais ultra fan de CoHo. Je me souviens que j’attendais toujours avec impatience que ses romans sortent en poche pour pouvoir les acheter et les lire, et j’étais ultra fan. J’ai du coup lu quelques uns de ses romans, jusqu’à ce que mon overdose de romance ait raison de moi et que je me désintéresse de ses romans. Du coup, depuis Jamais Plus, je n’ai plus lu aucun de ses romans. Mais deux romans d’elle attendaient toujours sagement dans ma bibliothèque. Je comptais m’en débarasser, mais comme je vous l’ai dit dans mon article sur Ashes falling from the Sky, je relis enfin de la romance. C’est donc ainsi que j’ai commencé Too Late.

J’étais un peu hésitante, parce que je sais que ce roman était annoncé comme très différent des autres, mais aussi très sombre, donc je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Pourtant, très vite j’ai réussi à m’immiscer dans l’histoire touchante, révoltante, et horrible (je n’ai pas de meilleur adjectif pour la décrire) de Sloan. Sloan, c’est une adorable jeune fille qui est bloquée dans une relation toxique, qui est complètement brisée par celle-ci. Pourtant, une faille semble s’ouvrir à elle (je ne vous en dis pas plus).

C’était très compliqué de lire ce roman sans avoir un sentiment de malaise, et sincèrement des fois je devais faire des petites pauses entre les chapitres histoire de me souvenir que ce n’est qu’une fiction et que Sloan n’existe pas vraiment. C’était vraiment très lourd, il y avait des passages que je qualifierais même d’insoutenables. Je ne mettrais pas ce roman entre les mains de n’importe qui, l’auteure nous donne des détails dont on se passerait bien. Malheureusement, ça rend tout encore plus réaliste, c’est difficile de ne pas être touché et affecté. La plume de Colleen Hoover est incroyable, encore dans ce roman. Elle sait utiliser les mots à la perfection pour construire des personnages très réalistes et crédibles.

Asa est incroyablement bien écrit, j’ai pu ressentir toutes les émotions qu’elle a voulu faire passer, je pense, des émotions évidentes comme l’énervement et la haine, mais aussi d’autres émotions qui m’ont étonnée (encore une fois, je ne vous en dis pas plus). A côté de cette obscurité, on a la douceur de Sloan. Un personnage avec lequel j’ai très rapidement accroché, qui se bat pour obtenir ce qu’elle veut et qui se sacrifie pour ses proches. J’ai admiré sa force, j’ai adoré son humour, j’ai aimé sa bienveillance et sa pureté. Encore une fois, Colleen Hoover a su dépeindre une personnage principale ultra attachante et touchante, et je suis logiquement fan de ce genre de personnages.

Honnêtement, c’est super difficile de chroniquer ce roman. J’ai vraiment peur d’aller trop loin dans mon avis et de vous dire des choses qu’il vaudrait mieux que vous découvriez pas vous-mêmes. Mais tout ce que je peux vous dire, c’est que j’ai vraiment beaucoup aimé ce roman. Alors certes, c’est parfois un peu prévisible. C’est aussi ultra différent de ce que l’auteure fait d’habitude, mais personnellement ça ne m’a pas dérangée. On découvre qu’elle est capable d’écrire des romans très sombres, et j’ai aimé la découvrir dans ce genre. Ce n’est pas mon roman préféré d’elle, j’ai par exemple préféré Confess, Jamais plus (qui est d’ailleurs aussi super sombre, même si c’est différent), ou encore Ugly Love. Ca n’empêche pas que j’ai passé un « super moment » (je ne sais pas trop si on peut qualifier ça comme ça) de lecture, et que ça m’a donnée envie de lire tous les autres romans que j’ai loupé de CoHo.

J’avoue aussi que j’ai un peu été perdue par la fin, avec l’épilogue qui est ultra long, qui contient un prologue, un autre épilogue, une partie « aujourd’hui ». Par contre, les deux dernières pages m’ont littéralement bouleversé. C’était vraiment dur à lire.

Est-ce que je vous conseille Too Late ? Si vous êtes conscients que c’est un roman difficile à lire, qu’il n’est pas fait pour tout le monde, qu’on retrouve des scènes très violentes, oui. Je pense que c’est « intéressant » de découvrir la plume de CoHo dans ce type de romans. Donc si vous vous sentez capable de le lire, foncez, il en vaut la peine.

C I T A T I O N S

« L’amour vous trouve dans le pardon à la fin d’une dispute. L’amour vous trouve dans l’empathie que vous ressentez pour quelqu’un d’autre. L’amour vous trouve dans les bras que quelqu’un vous offre après une tragédie. L’amour vous trouve dans la fête après avoir vaincu une maladie. L’amour vous trouve dans le désespoir après avoir été vaincu par une maladie. »

*

« Le monde ne nous doit rien. On prend ce qu’on reçoit et on essaye de faire au mieux. »

M A  N O T E

16/20

3 réflexions sur “Chronique #226 : Too Late – Colleen Hoover

  1. Merci pour ta chronique, qui m’éclaire bien sur l’histoire 🙂 J’ai ce roman dans ma PAL, mais je n’ai pas osé me lancer, par peur de ne pas être suffisamment préparée à ce qui allait suivre. Parce que j’avais justement lu Jamais plus sans lire d’avis ni de résumés, et l’histoire m’a limite choquée car je n’étais pas prête à ce que la romance prenne ce tournant. Comme ça, quand je lirai To late, je serais déjà un peu plus consciente de lire une histoire sombre et je n’aurai pas de mauvaises surprises 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Franchement, si Jamais plus t’as un peu choquée, je ne te conseille pas vraiment Too Late ! Enfin, si tu te lances en étant consciente qu’il y a des trucs vraiment difficiles (violence physique, viols…) à lire, et que ça ne te « gêne pas », tu peux y aller parce qu’il est vraiment top. Mais sinon franchement ne le lis pas, je l’ai trouvé plus dur et plus cru à lire que Jamais plus. Mais en tout cas, si tu le lis je te souhaite une bonne lecture ! 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s