P.A.L #16 : Ces livres qui pourraient « potentiellement » me sortir de ma panne de lecture | Hailey

Bonjour!

Je suis super contente de vous retrouver ce dimanche, même si vous l’aurez peut-être compris d’après notre inactivité que la lecture et nous c’est un peu difficile en ce moment!

En effet, je ne sais pas trop si cela est dû au changement de saison ou alors si c’est simplement un gros moment de démotivation mais j’ai énormément de mal à lire en ce moment. Je n’en ressens plus l’envie… Pourtant, de nombreux livres me tentent, mais j’ai toujours un peu la flemme de me lancer dans un nouveau roman et de me poser pendant des heures sur mon lit…

Aujourd’hui, j’ai néanmoins essayé d’affronter mon angoisse en face et de vous concocter une pile à lire qui pourrait peut-être m’aider à surmonter cette panne!

Je vous souhaite une bonne lecture!

– A –

A kiss in the dark, Cat Clarke: L’amour peut-il survivre au plus gros des mensonges ? Un roman qui vous fera revivre les délices et les frissons de votre premier amour. 
Lorsque Alex et Kate se rencontrent, l’attirance est immédiate.
Il a de l’humour, il est beau et un brin timide : tout ce que Kate recherche chez un petit ami.
Elle est jolie, craquante, avec un irrésistible soupçon de naïveté : Alex ne peut résister à son charme.
L’un des deux cache pourtant un lourd secret qui va non seulement peser sur leur amour naissant, mais aussi menacer leurs vies…

Ashes falling for the sky, tome 1, Nine Gorman & Mathieu Guibé: Pour sa première rentrée universitaire, Sky compte bien se délester de son costume de petite fille sage. Elle jette son dévolu sur Ash, attirant mais insupportable bad boy. Prête à assumer cette relation sans lendemain, Sky se jette à corps perdu dans le jeu de la séduction, mais perd lamentablement la partie. Elle fait fuir Ash, non sans avoir entrevu ses blessures. La part d’ombre d’un jeune homme qui a tout connu, même le pire. Surtout le pire…

– B –

Briar Université, tome 1 (The Chase), Elle Kennedy: Summer parviendra-t-elle à se faire une place parmi les trois sportifs dont elle partage dorénavant la maison ? On dit que les opposés s’attirent. Et s’il y en a bien une qui est d’accord avec ça, c’est Summer, parce qu’il n’y a aucune raison logique pour qu’elle soit attirée par Colin Fitzgerald. 
En règle générale, elle n’aime ni les intellos tatoués, ni les jeux vidéo, ni les joueurs de hockey qui pensent qu’elle est volage et superficielle. 
De son côté, Fitz n’est pas persuadé que cette fille solaire, sûre d’elle, en un mot magnifique, soit celle qu’il lui faut. 
Et pourtant, il va falloir qu’il s’y fasse car… ils sont colocataires !

– C –

Cruelles, Cat Clarke: Quatre filles. Un secret partagé. Une montagne de culpabilité. 
Je ne suis pas bête au point de penser pouvoir réparer ce qui lui est arrivé.
Mais il faut que je redevienne celle que j’étais avant, quelqu’un qui fait les bons choix…

Ce qui ne te tues pas…, tome 1, Georgia Caldera: Le bac en poche, les années lycée et leur lot de terribles souvenirs derrière elle, Violette se réjouit de pouvoir enfin tourner la page. C’est par un déménagement et l’intégration d’une école de graphisme de renom que débute sa nouvelle vie. Artiste dans l’âme, Violette espère se révéler et s’épanouir au sein de Arte-Sup. Or son bonheur a un prix : Adam, le fils de son nouveau beau-père. Car le jeune homme, aussi ombrageux qu’insaisissable, avec lequel elle va devoir désormais partager un couloir, semble la haïr par-dessous tout. Et lui aussi étudie les arts graphiques au sein de la même formation…

Connexion immédiate, Mary H.K. Choi: Penny entre à l’université à Austin, à des kilomètres de sa mère, de ses années lycée, de son ancienne vie, enfin ! Sam, lui, est bloqué. Dans sa tête, dans son cœur… Avec 17 dollars en poche et un ordinateur moribond, il a un job dans un café, espérant travailler dans le cinéma. Quand leurs chemins se croisent, ces deux êtres maladroits partagent rêves et angoisses par SMS et feraient tout pour ne surtout pas… se revoir !

– M –

Ma raison de vivre, tome 1, Rebecca Donovan: – Et si je ne veux pas être ami avec toi ? 
– Alors nous ne serons pas amis. 
– Et si j’ai envie d’être plus qu’un ami ? 
– Alors nous ne serons rien du tout. Emma a tout fait pour empêcher Evan d’entrer dans sa vie. Non pas parce qu’il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir. Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire, et surtout, ce qui l’attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle… 

– N –

Ne crois pas que tu m’aimes, intégrale, Alfreda Enwi: Il s’appelle Mao, elle s’appelle Autumn. Depuis qu’ils se sont rencontrés, enfants, dans ce parc, ils sont inséparables.
Pour Mao, cette  amitié est plus importante que tout. Pour Mao, Autumn est la fille la plus précieuse qui soit. Et il doit à tout prix la protéger de la dureté du monde ; ce monde contre lequel il se bat plusieurs soirs par semaine, sur un ring qui n’attend que de voir couler son sang. Car Mao est étudiant le jour, expert des combats clandestins la nuit, et un enfoiré de première… tout le temps. Alcool, filles,  fêtes, il voit la vie comme un jeu dans lequel tout est permis… ou presque. Car, quand il prend conscience qu’Autumn est une jeune femme séduisante avant d’être l’amie drôle et attachante qu’il a toujours connue, il comprend que, pour une fois, il va devoir respecter certaines limites. Pour préserver leur amitié, mais aussi et surtout pour protéger Autumn de lui-même… 

– T –

Take me away, Lorraine Joy: La survie, Angelia connaît bien. Pendant 17 ans, elle a vécu l’enfer auprès d’un père violent, avant d’être placée en famille d’accueil.
Mais vivre le quotidien d’une lycéenne normale, elle s’en sent incapable. L’insouciance, les cours, les amis… tout cela lui est étranger.
Et malheureusement, son intégration au lycée repose sur le bon vouloir de Zac, le fils de sa famille d’accueil, chargé contre son gré de veiller sur elle. Sauf que ce garçon volcanique, à la réputation sulfureuse, l’ignore superbement. Du moins, c’est ce qu’elle croyait. Car au fil des jours, elle découvre que, sous son masque d’arrogance, Zac est capable de deviner exactement ce qu’elle ressent, et sait apaiser ses peurs. Comme s’il était lui-même hanté par ses propres démons…

• • •

hauleu

Instagram | Goodreads Livraddict Twitter

2 réflexions sur “P.A.L #16 : Ces livres qui pourraient « potentiellement » me sortir de ma panne de lecture | Hailey

  1. J’ai pas trop aimé Cruelles, il se passe rien, c’est illogique, les personnages sont pas intéressants, vraiment bof.
    Ma raison de vivre je sais que Bimbambooks par exemple a adoré mais j’ai pas croché non plus : les personnages ont des réactions pas logiques, on s’y attache pas et je trouve le thème de la violence pas très bien abordé.

    Du coup je te les conseillerai pas trop… Je connais les autres que de nom mais il y en a certains que j’ai très envie de lire !

    Courage pour sortir de ta panne de lecture 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s