Chronique #197: Nineteen, tome 1 – Lina Hope + Q&A AVEC L’AUTEURE | Hailey

❝ Nineteen 

Lina Hope

Date de publication: 15 février 2019 

Maison d’édition: Auto-édition

Collection: x

Genre: Romance

Nombre de pages: 603

Tome: 1/2

Prix: 17,90€

« Parfois dans la vie, il arrive que des nombres bien précis nous collent à la peau. Ils flottent partout autour de nous et on a beau vouloir les ignorer, ils sont quand même là. Je ne sais pas trop pourquoi, mais c’est comme ça… Et ce putain de nombre qui me poursuit, c’est Dix-neuf. »Du haut de ses dix-huit ans, Abel Reed est en colère contre la terre entière. Il garde en lui de mauvais souvenirs dus à son enfance, alors pour échapper à ses fantômes, il mène sa vie comme bon lui semble. Bagarres, drogues, vols, peu importe, l’issue reste toujours la même. Abel se retrouve une fois de plus arrêté. Sauf que cette fois, c’est l’arrestation de trop. Sa mère ne sait plus quoi faire et décide une bonne fois pour toute de l’envoyer vivre chez son père. Arielle Foster avait une vie parfaite. Elle avait des rêves, des projets, mais une nuit tout s’est arrêté. Son monde s’est écroulé. Plus de rêves, plus d’avenir, plus rien. Elle se noie dans le chagrin. Alors qu’elle essaie tout de même de s’en sortir en s’accrochant au peu qui lui reste, elle va faire la rencontre d’une âme tout aussi brisée que la sienne. Parfois, une rencontre peut changer une vie. Elle peut soit la détruire pour toujours, soit tout chambouler et vous redonner le goût de vivre…

Grâce à l’auteure, j’ai pu découvrir le premier tome de la duologie « Nineteen » et avant de continuer, sachez que j’ai eu un énorme coup de cœur pour cette histoire, ainsi que pour les personnages.

Dans ce roman, on va retrouver deux personnages, lycéens, torturés par la vie: Arielle et Abel. Nos deux personnages ont tous les deux un passé assez sombre, et l’auteure a su les développer à merveille. J’ai eu un énorme coup de cœur pour le personnage masculin, Abel. Il m’a beaucoup touchée et son évolution au fil du roman est impressionnante. J’adorais Arielle au début, mais quant à elle, j’ai eu un peu plus du mal au fil des pages: j’ai trouvé qu’elle faisait des montagnes d’un rien du tout, et à force c’était un peu usant.

Au début de ma lecture, j’ai eu un peu peur puisque j’ai trouvé le début assez similaire à Adopted Love, un roman de Gaia Alexia que j’avais par ailleurs adoré, mais cette pensée s’est très vite éloigné puisque Lina nous propose un roman unique. Même si le scénario est assez typique et parfois un peu cliché, j’ai vraiment adoré ma lecture. C’est exactement le genre de choses que j’adore lire, et j’ai lu ce roman qui est assez gros en quelques jours seulement.

Les pages défilent seules, l’écriture de l’auteure est vraiment sans prise de tête et cela m’a vraiment permis de lire ce roman de manière fluide et sans avoir à me tracasser. C’était un peu une lecture doudou, puisque comme Brooke, j’étais en panne de lecture et ce roman m’a donné envie de lire pas mal de livres de ma PAL.

La fin!!! La fin est juste géniale, et cela m’a donné envie de lire le tome 2. Mais de toute façon, même sans ce cliffhanger j’aurais lu la suite. Ce roman était totalement addictif et j’ai adoré être auprès des personnages, à Los Angeles, avec eux au lycée, les suivre dans leurs dramas… C’était vraiment parfait.

Je tiens à préciser qu’il s’agit d’un livre auto-édité, donc il y a quelques petites coquilles parfois au niveau de l’orthographe, mais personnellement cela ne m’a pas plus dérangé que ça parce que c’était vraiment minime.

Pour conclure, comme vous l’aurez compris, ce roman fut une réussite pour moi, j’ai adoré ma lecture du début à la fin. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, alors que le roman est vraiment épais. Lina ne laisse rien en suspend, tous les événements s’enchaîne très bien et je n’ai pu que dévorer ma lecture!

« Maureen dit qu’il faut que je me trouve un roc, une sorte d’ancre à laquelle me raccrocher pour éviter de sombrer. Je suis d’accord, mais je ne sais même pas où la trouver. Je ne sais même pas où chercher. »

*

« J’aime bien Arielle, mais je n’ai pas envie de bien l’aimer. »

• • •

Q&A LINA HOPE

1. Hello Lina! Merci d’avoir accepté de répondre à mes petites questions! Pourrais-tu te présenter aux lecteurs?

Salut, Salut ! Eh bien, je suis donc Lina, j’ai 30 ans, je vis dans le Sud Ouest de la France. Je suis l’auteure de la saga My Happily Ever After ainsi que de la duologie Nineteen. Que dire de plus… Ah oui ! Je suis une grande fan de chocolats chauds à la guimauves, de Converse, d’étoiles, de rock et je collectionne aussi les guitares.

2. Tu as écrit d’autres romans, dont notamment la série My Happily Ever After et en ce moment Ghost Secrets. As-tu des sources d’inspiration particulières pour chaque roman?

Disons que je m’inspire de tout en général. Ça peut être une musique, une scène que j’ai vu dans la rue, un vécu personnel, je me sers de toutes les choses autour de moi.

3. De quel roman es-tu la plus satisfaite? Pourrais-tu les décrire en quelques mots?

Je dirais Nineteen. Nineteen est le roman dont je suis le plus satisfaite.
MHEA en quelques mots… Je dirais Rock n’ Roll, guimauves, Converses, famille et amour.
Nineteen en quelques mots… Colère, amour, passion, crocodiles et danse classique.
Ghost Secrets en quelques mots… Secrets, skate, amour, mensonges et pardon.

4. As-tu hésité avant de te lancer dans l’auto-édition? Comment ont réagi tes lecteurs sur Wattpad?

Non, je n’ai pas vraiment hésité, l’auto édition était quelque chose qui me donnait envie et même si ça n’a pas été toujours facile, je ne regrette absolument pas cette aventure. J’ai la chance d’avoir des lecteurs géniaux qui me soutiennent énormément et qui m’encouragent aussi dans mes écrits.

5. Concernant Nineteen, tu dédicaces Nineteen à une fille qui t’a inspirée Arielle. T’es-tu inspirée de quelqu’un en particulier pour créer Abel?

Effectivement oui, bizarrement j’ai donné à Abel beaucoup de mes traits de caractère. Surtout son côté têtu, lol. À vrai dire, Abel est un personnage torturé par son passé et malgré sa force de caractère, on s’aperçoit qu’il est malheureux et qu’en voulant aider Arielle, il s’aide lui-même.

• • •

Merci encore Lina pour l’envoi de ton roman mais aussi pour avoir pris le temps de répondre à mes questions. ❤️

• • •

hauleu

Instagram | Goodreads Livraddict Twitter

2 réflexions sur “Chronique #197: Nineteen, tome 1 – Lina Hope + Q&A AVEC L’AUTEURE | Hailey

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s