Chronique #163: Orion, tome 2 – Battista Tarantini | Hailey

❝ Orion, Tome 2 : Les étoiles ne meurent jamais 

Battista Tarantini

Date de publication: 7 février 2019

Maison d’édition: Hugo Roman

Collection: New Romance

Genre: Romance

Nombre de pages: 340

Tome: 2/2

Prix: 17€

Tome 1: NE TOMBE PAS AMOUREUSE DU DIABLE, LEO…
Après des années de travail intenses et douloureuses, Leo Kats sera Nikiya dans la Bayadère qui

se jouera à l’Opéra de Sydney. C’est la consécration pour cette jeune danseuse.
Quelques jours avant la représentation, Orion Atlay, illustre chorégraphe français, s’invite dans l’école de la compagnie pour y créer un ballet irrévérencieux. Et il veut Leo, lumineuse et docile. Seulement elle.
Obsédé par la première danseuse, Orion tente tout pour la convaincre. Secouée par les méthodes peu académiques du maître de ballet, troublée par le désir qu’elle ressent pour lui, Leo craint le pire pour sa carrière.
Des studios à la scène, en passant par les coulisses de l’Opéra, les deux Étoiles dansent avec leurs ombres. Elles devront se battre pour trouver l’amour.

Voilà… C’est la fin d’une duologie.

Je ne sais pas trop par où commencer. Mon avis sur le premier tome restait mitigé, même si dans la globalité j’avais apprécié ma lecture. Et je suis à peu près dans le même état en ce moment-même.

Peut-être suis-je passée à côté de cette duologie, car je n’ai pas ressenti ce que quatre vingt pour cent des lecteurs ont ressenti.

Je n’ai pas détesté, loin de là.

Commençons par l’histoire. Dans ce second tome, nous suivons Léo et Orion durant une « courte » durée. J’ai préféré le rythme de ce tome-ci, le fait qu’on ait été bien préparé dans le premier tome m’a permis de me mettre dans ce tome-ci beaucoup plus rapidement. Je ne sais pas comment l’expliquer, mais j’ai trouvé que ce tome était quand même assez différent au niveau de l’histoire. Il y avait un « but » durant ce second tome.

Même si c’est assez difficile de parler de ce second tome sans vous spoiler, il faut quand même que je vous touche deux mots au sujet des personnages.

J’avais hâte de voir comment Léo et Orion allait se développer dans ce tome. J’avais adoré Léo lors du premier tome, c’était un personnage vraiment bien développé, avec beaucoup de potentiel. Mais dans ce second tome, je n’ai pas su retrouver la Léo que j’avais autant aimé lors du premier tome: en fait, je l’ai trouvée bizarre, j’avais même l’impression que le personnage que j’avais tant aimé lors du premier tome n’existait plus. Peut être est-ce le but de l’auteure, ou juste ma vision des choses, mais j’ai été déçue par le personnage de Léo.

Orion a lui aussi beaucoup changé, il est devenu plus faible (peut-être pour redevenir plus fort?), il s’est finalement ouvert à Léo même si je n’ai pas cautionné son comportement durant plus de la moitié du roman. Il ne savait pas ce qu’il voulait, j’avais envie de le secouer dans tous les sens en lui hurlant dessus.

Dernier petit point négatif, et qui m’a énormément dérangée cette fois-ci, c’est la romantisation du suicide… Suis-je la seule à qui ce point a dérangé? Je veux dire… Non, l’amour n’est parfois pas suffisant pour sauver les gens. Je me dis que cette duologie n’est qu’une fiction, mais je n’ai pas été touchée ne serait-ce qu’une seconde par le comportement d’Orion. La vraie vie, ça ne marche pas comme ça.

Mon avis est un peu flou, j’ai eu un mal fou pour poser des mots sur mes pensées. C’est assez difficile pour moi d’en parler, alors excusez-moi pour cette chronique assez « brouillon ». Je vais terminer ici par les points positifs du roman.

Comparé au premier tome où j’avais trouvé l’évolution de la romance trop rapide, je l’ai trouvée assez bien dosée ici. Et encore une fois, comparé au premier tome où je n’avais pas tellement accroché avec la plume de l’auteure, je l’ai préférée dans ce tome-ci. J’ai trouvé que c’était un peu plus simple, et cela m’a permis de bien m’immiscer dans la suite de l’histoire. Encore une fois, c’était poétique et j’ai pu y relever pas mal de jolies citations.

Pour conclure, je n’ai pas détesté ce roman, mais je ne l’ai pas aimé non plus. Peut-être qu’une relecture dans quelques années me fera changer d’avis. Je ressors de cette lecture assez mitigée mais je lui redonnerai sa chance! Mais je pense sincèrement que c’est impossible de se faire un avis sur cette duologie sans la lire, car Orion est une duologie très spéciale! Alors si le résumé vous tente, foncez!

« Vivre fort. Cela en vaut la peine. Il faudra que je m’en souvienne demain. Et tous les autres jours, après. »

*

« Je ne veux pas être seule. Je le suis depuis toujours, je le serai encore. Pas seule. Pas sans lui. C’est néanmoins la première fois que ça me fait si mal. »

*

« C’est Orion. Un démon qui apparaît là où on ne l’attend jamais. Qui ne meurt jamais. Ma descente aux enfers n’est donc pas encore terminée. »

• • •

hauleu

Instagram | Goodreads Livraddict Twitter

 

Une réflexion sur “Chronique #163: Orion, tome 2 – Battista Tarantini | Hailey

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s