Chronique #150 : 54 minutes – Marieke Nijkamp | Brooke ( #31REVIEWSMONTH )

54 minutes

Marieke Nijkamp

Date de publication : 2 novembre 2017

Maison d’édition : Hachette

Genre : Jeune adulte

Prix : 15,90€

Nombre de pages : 304

Résumé

10 h 08 – KEVIN
Mec, il se passe quoi ? Réponds-moi !10 h 09 – SYLVIA
Tyler est revenu.

10 h 11 – MATT.
Claire j’ai trop peur. Il tire sur les gens. Qu’est-ce que je fais ? CLAIRE DÉCROCHE S’IL TE PLAÎT !

10 h 27 – AUTUMN
Ça ne peut pas être vrai. Ça ne peut pas être Ty. Ça ne peut pas être mon frère.

10 h 30 – TYLER
Aujourd’hui vous m’appartenez tous.
Aujourd’hui vous allez m’écouter.


Mon avis

J’avais vraiment hâte de lire ce roman, et j’ai pu le découvrir enfin aujourd’hui. Je l’ai lu dans la journée, et j’ai vraiment adoré, c’était à deux doigts d’être un coup de cœur et ça l’aurait sûrement été si ça avait été un peu plus long !

J’ai toujours voulu me plonger dans un roman young adult qui parle de fusillades dans les lycées, car je trouve que c’est un sujet vraiment horrible et ça me choque toujours quand j’en entends parler aux informations par exemple. J’ai adoré découvrir ce roman et la façon dont il traite de ce sujet. Bien évidemment, le début ne traîne pas, et le roman en général ne traîne pas. Ce roman est très court, et il se déroule en effet sur 54 minutes comme le titre le dit, et j’avoue que c’était un peu court, mais en même temps c’était suffisant. Enfin c’est un peu compliqué à expliquer et contradictoire, je l’avoue, mais mon ressenti est à chaud donc c’est un peu compliqué de mettre des mots sur ce que je pense mais j’espère que vous comprenez.

Il faut savoir qu’on découvre plusieurs points de vue, et j’ai adoré tous les personnages qu’on a découvert et je me suis énormément attachée à eux. J’ai adoré la façon dont toutes les relations qui étaient présentées, qu’elles soient bonnes ou mauvaises l’auteure a parfaitement su les expliquer et c’est la force de ce roman. J’ai été très émue par leurs émotions, et par le roman en général qui m’a mis les larmes aux yeux à la fin ! L’auteure sait clairement jouer avec notre cœur, et elle a complètement déchiré le mien, notamment avec l’épilogue qui m’a rendue encore plus triste.

Je recommande à 100% ce roman, si vous aimez les romans jeune adulte, je le recommande à tout le monde parce que ce roman ne parle pas seulement des fusillades dans les lycées, mais aussi de sujets importants tels que l’homosexualité, les problèmes familiaux, le deuil, et des tas d’autres choses qui font de ce roman un roman important à lire selon moi.

 

 

 

 


Citations

« Durant les premières semaines après notre arrivée, mon père me disait toujours la même chose chaque soir : tu ne peux pas garder ceux que tu aimes avec toi. Tu ne peux pas toujours faire ta vie à un endroit. Le monde a été fait pour changer. Mais tant que tu chéris les souvenirs et que tu en crées de nouveaux en chemin, peu importe où tu te trouves, tu seras toujours chez toi. »

« – Le deuil est un trou béant, pas vrai ? dis-je doucement.
Je ne sais même pas s’il m’entend, mais ces paroles sont autant pour moi que pour lui.
– Il est partout, il consume tout. Certains jours, tu crois ne plus pouvoir continuer parce que le désespoir est la seule chose qui t’attend. Certains jours, tu ne veux pas continuer parce qu’il est plus facile d’abandonner que d’être à nouveau blessé. »

 

Brooke
Instagram | Twitter | Goodreads Livraddict

6 réflexions sur “Chronique #150 : 54 minutes – Marieke Nijkamp | Brooke ( #31REVIEWSMONTH )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s