Chronique #136 : Orion, tome 1 – Battista Tarantini | Hailey ( #31REVIEWSMONTH )

❝ Orion 

Battista Tarantini

Date de publication: 3 janvier 2019

Maison d’édition: Hugo Roman

Genre: Romance

Nombre de pages: 353

Tome: 1/2

Prix: 17€


R É S U M É

NE TOMBE PAS AMOUREUSE DU DIABLE, LEO…

Après des années de travail intenses et douloureuses, Leo Kats sera Nikiya dans la Bayadère qui
se jouera à l’Opéra de Sydney. C’est la consécration pour cette jeune danseuse.
Quelques jours avant la représentation, Orion Atlay, illustre chorégraphe français, s’invite dans l’école de la compagnie pour y créer un ballet irrévérencieux. Et il veut Leo, lumineuse et docile. Seulement elle.
Obsédé par la première danseuse, Orion tente tout pour la convaincre. Secouée par les méthodes peu académiques du maître de ballet, troublée par le désir qu’elle ressent pour lui, Leo craint le pire pour sa carrière.
Des studios à la scène, en passant par les coulisses de l’Opéra, les deux Étoiles dansent avec leurs ombres. Elles devront se battre pour trouver l’amour.


M O N  A V I S

Bon bon bon…

Commençons par le commencement. Malheureusement mon avis va à l’encontre de beaucoup d’entre vous, puisque j’ai été un peu déçue par ce roman. Mais bien évidemment, je vais vous expliquer pourquoi!

Tout d’abord, l’histoire. L’histoire m’a énormément plu. En effet, je l’ai trouvé très originale, et c’était la première fois que je lisais un roman qui se déroule dans l’univers de la danse classique. Même si j’étais un peu perdue lors des répétitions et représentations, j’ai été tout de même très prise au jeu, et j’ai vraiment adoré! De plus, j’ai beaucoup aimé le fait que l’histoire se passe à Sydney, cela change des lieux dont on a l’habitude de voir. J’ai pu clairement m’imaginer cette ville et l’endroit où s’exerce Léo, surtout grâce à la plume de l’auteure.

D’ailleurs, concernant la plume, cela a été très difficile pour moi. C’est très poétique et fin, mais malheureusement pour moi, c’est quelque chose que je n’ai pas su apprécier. J’ai trouvé que c’était « too much » et de ce fait, je n’ai pas vraiment su apprécier complètement l’histoire à sa juste valeur… Mais c’est encore une fois, seulement mon avis personnel. Battista Tarantini écrit vraiment très bien (voire trop bien pour quelqu’un comme moi, qui a l’habitude de lire des choses très simplement écrites), et beaucoup de phrases sont magnifiques. D’ailleurs, j’ai usé beaucoup de post-its lors de ma lecture.

Léo, la personnage principale, et un personnage complexe et très bien développé. J’ai beaucoup aimé la suivre durant ce moment de sa vie. Elle a un problème, assez important (je ne veux pas spoiler, donc je ne dirai pas de quoi il s’agit) et j’ai compris et ressenti sa détresse. Elle est douce et intelligente, mais extrêmement perdue. On peut très facilement s’identifier à elle (enfin, cela a été le cas pour moi) et sa souffrance ne peut que nous toucher. Même si parfois j’ai eu du mal à comprendre ses choix, cela reste un personnage avec un énorme potentiel.

Croyez-vous aux âme soeur vous? Parce que moi j’y crois profondément. Et parfois notre âme-soeur peut s’avérer être le pire des démons, ou la plus belle des étoiles.

C’est maintenant qu’Orion rentre en jeu. Je ne saurais pas trop comment parler de ce personnage, encore plus complexe que Leo mais je reste assez mitigée à son sujet. Orion est la définition même du « mâle dominant » et je crois que c’est ça mon problème avec lui. La relation entre nos deux personnages me parait très toxique, même si je comprends totalement que Léo puisse s’attacher à lui. J’ai eu l’impression qu’Orion était un peu son phare dans la nuit et cela m’a beaucoup dérangée puisqu’au final les personnages ne se connaissent pas depuis longtemps…

J’ai trouvé leur évolution un peu trop rapide, j’ai eu l’impression de survoler l’histoire alors que je suis sûre que j’aurai pu plus apprécier que ça. J’ai trouvé cela vraiment dommage d’avoir accéléré les choses entre eux, même si je pense que c’est le but.

Néanmoins, la fin m’a énormément donné envie de lire le second tome, et je suis sûre qu’il va nous couper le souffle. Au final, je suis uniquement déçue par l’écriture et certains petits point au niveau des personnage, mais cela est très loin d’avoir été un mauvaise lecture. Et je pense sincèrement que ce livre est spécial et que malgré toutes les chroniques que vous pourrez lire à ce sujet, vous seul pourrez vous faire une opinion car Orion, c’est très loin d’une romance classique.

Je remercie les éditions Hugo Roman de m’avoir permis de découvrir ce premier tome!

Orion c’est déroutant, envoûtant et sensuel. Orion c’est spécial, Orion c’est une lueur d’espoir dans les profondeurs de l’enfer. Malgré quelques petits points qui m’ont un peu dérangée, la plume de l’auteure est exquise pour quelqu’un qui sait comment l’apprécier. Les personnages sont complexes et l’histoire originale.


C I T A T I O N S

« On ne devient pas une étoile parce qu’on est juste très brillant. »
*
« C’est une de ces nuits où toutes les conditions sont réunies pour se foutre en l’air, avant même que les ténèbres ne m’engloutissent pour de bon. »
*
« Amour éternel. Chagrin démesuré. Manque douloureux. Chute vertigineuse. Ainsi soient les étoiles. »

• • •

hauleu

Instagram | Goodreads Livraddict | Twitter

Une réflexion sur “Chronique #136 : Orion, tome 1 – Battista Tarantini | Hailey ( #31REVIEWSMONTH )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s